Accueil ExclusifOpinions

Zoom sur Litecoin

Par Coinhouse
Zoom sur Litecoin 0001

Photo: iStock / daneady

Depuis les débuts du Bitcoin fin 2008, des milliers d’altcoins comme Litecoin ont été créés. Certains sur leur propre blockchain, d’autres s’appuyant sur des plateformes de smart-contracts comme Ethereum.

En observant les tout premiers altcoins, on mesure combien la vision et les choix de Satoshi Nakamoto pour Bitcoin étaient judicieux. En effet, nombreux sont les premiers altcoins qui tentèrent de faire évoluer le protocole Bitcoin pour le surpasser. Ces choix se sont souvent révélés nocifs pour leur survie, preuve de la remarquable efficacité du Bitcoin.

Parmi les premiers altcoins proposés figure le Litecoin, créé par Charlie Lee en octobre 2011. Bien que Litecoin soit similaire à Bitcoin en de nombreux points, quelques paramètres intéressants ont été modifiés. Litecoin semble bien ancré dans le paysage des cryptoactifs. Coinhouse a donc décidé de l’ajouter très prochainement à sa plateforme de trading.

Regardons maintenant en détail Litecoin, son historique, ce qu’il prétend apporter ainsi que le stade actuel du projet.

Les origines de Litecoin ou le retour à l’époque des premiers altcoins

Quand Litecoin a été lancé, seulement huit altcoins existaient: Namecoin, Ixcoin, I0coin, Solidcoin V1 & V2, GeistGeld , Tenebrix et Fairbrix. Tous sauf Namecoin étaient des forks de Bitcoin proposant de légers changements, certains étant même des copies conformes de Bitcoin mais pré-minés, comme Ixcoin. D’autres tentèrent de modifier le temps moyen nécessaire à la découverte d’un nouveau bloc ou simplement les frais de transactions. Namecoin était le plus évolué avec une vraie infrastructure décentralisée, mais cette monnaie souffrit beaucoup de la concurrence avec les mineurs de Bitcoin. Ceux-ci alternaient en effet entre le minage de Bitcoin et le minage de Namecoin, qui avait un réseau beaucoup plus petit et éprouvait donc de grande difficultés à réajuster sa difficulté de minage.

Un problème majeur à l’époque fut l’arrivée du minage sur les GPUs ou processeurs graphiques et les ASICs ou processeurs dédiés, qui étaient bien plus efficaces que les CPUs (processeurs centraux). Dès leur apparition, les ASICs se sont révélés être le moyen le plus efficace de miner du Bitcoin. Une partie de la communauté s’en inquiéta, observant la création des premières grandes fermes de minage et pointant le danger de la centralisation grandissante du minage du Bitcoin.

Lisez la suite de cet article sur Coinhouse Insights.

Avertissement : cet article vous est présenté par l’équipe de Coinhouse, ne reflète pas nécessairement l’opinion de CryptonewsFR et ne constitue en aucun cas des conseils à l’investissement ni des consignes de trading.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles