02 déc. 2021 · 3 min read

2023 : l'année où l'Euro numérique devrait devenir une réalité

Ce texte est signé par David Derhy, analyste de marchés chez eToro*.


Cela fait désormais plus de 2 ans que les débats autour des monnaies digitales de banque centrale (CBDC) occupent les conversations de presque toutes les banques centrales au monde. 

Source : Adobe

87 pays, représentant plus de 90% du PIB mondial, sont désormais en train d’explorer ce domaine avec le plus grand intérêt.  

En seulement 5 ans, la capitalisation totale des crypto-actifs est passée d’environ 7 milliards de dollars en début 2016 à plus de 2 500 milliards de dollars aujourd’hui, représentant une menace de plus en plus grandissante pour la souveraineté monétaire des États. 

Ce n’est donc pas surprenant que la plupart des nations aient décidé de lancer leur propre solution afin de mieux répondre aux nouvelles attentes et besoins de leurs populations.  Sept pays dont le Nigéria ont déjà lancé leur propre monnaie de banque centrale et dix-sept pays dont la Chine ou la Corée du Sud sont à un stade avancé de leur programme pilote.

Par exemple, en Chine, l'opération compte déjà 140 millions de comptes particuliers utilisant le Yuan numérique et à cela s'ajoute à 10 millions de compte d'entreprise, réalisant un total de 62 milliards de yuans de transactions totales traitées depuis la mise en place de cette monnaie numérique. 

En Europe, l'Euro numérique devrait devenir une réalité à partir de 2023. En effet, il y a une semaine, Fabio Panetta, membre du directoire de la BCE, a annoncé devant le Parlement européen l’intention de la Banque Centrale “d'affiner les décisions liées à la conception d'ici le début de 2023 et de développer un prototype dans les mois suivants”.

Mais à l'instar des crypto-actifs classiques comme le Bitcoin et Ethereum ou des stablecoins (une crypto liée à une monnaie fiat), les monnaies numériques ne posséderont pas du tout les mêmes caractéristiques. 

La vocation n°1 des États proposant ce type d'innovation est d'éradiquer l'utilisation des espèces à long terme et de ne pas laisser le secteur des paiements décentralisées au GAFAM. 

Après avoir ignoré cette classe d’actif pendant de nombreuses années, il semblerait que le projet DIEM de Meta ait été un électrochoc pour les nations qui ont décidé de prendre les devants depuis maintenant un peu plus de deux ans. 

Centralisées et non anonymes, les monnaies de banque centrale seront donc bien différentes des crypto-actifs telles que nous les connaissons.  

L’arrivée des monnaies digitales des banques centrales devrait néanmoins faciliter les échanges et améliorer encore un peu plus la confiance grandissante à l'égard des crypto-actifs.

*Avertissement: 68% des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD. 

Cet article ne constitue pas un conseil à l’investissement. Faites vos propres recherches et n'investissez que l'argent que vous pouvez vous permettre de perdre.

_______________________

Suivez nos liens d'affiliés:

eToro

Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse 

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi

Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor

Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage ou les masternodes :

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

________________

Voici les sources d’informations qu’on vous propose:

Notre newsletter hebdomadaire gratuite: https://www.getrevue.co/profile/CryptonewsFR

Twitter: https://twitter.com/cryptonews_FR

Telegram: https://t.me/cryptonews_FR

LinkedIn: https://www.linkedin.com/company/11745115