3 sociétés ont déjà acheté 250 millions $ de dettes de FTX

Siméon Allegaert
| 1 min de lecture

Les analystes de Bloomberg ont constaté la vente de dettes FTX d’une valeur de plus de 250 millions de dollars à trois investisseurs : Silver Point Capital, Diameter Capital Partners et Attestor Capital.

Ils ont également découvert qu’une créance de 23 millions de dollars émanant d’un distributeur de “biscuits de fortune” avait été vendue à Hudson Bay Capital Management pour un montant non spécifié.

Le rapport ajoute que davantage de créances ont probablement changé de mains que ce qui est actuellement rapporté (plus de 100 millions de dollars) car les investisseurs attendent parfois des mois avant de déposer les documents attestant d’une transaction. Le prix des créances sur le marché secondaire a bondi, passant d’environ 15 % au début de l’année 2023 à sa valeur actuelle.

Cette augmentation de la demande est probablement due aux progrès réalisés par l’équipe de restructuration de FTX dirigée par John J. Ray III, et aux procédures judiciaires en cours concernant le fondateur de FTX emprisonné, Sam Bankman-Fried, ainsi que ses parents.

Valeur en pourcentage des réclamations FTX sur le marché. Source : Claims Market / Decrypt

Selon le célèbre négociant en cryptomonnaies Benson Sun, les acheteurs s’attendent à un retour sur investissement de 100 % d’ici cinq ans.

Benson Sun a ajouté que divers facteurs peuvent influencer les conditions du marché secondaire à l’avenir, tels que la possibilité de récupération, les changements dans l’échelle des réclamations, les délais de restructuration, les offres d’achat et les prix de liquidation des actifs.

Les clients de FTX ont une semaine pour contester les réclamations


D’après les derniers documents déposés au tribunal le 11 septembre, environ 72 % des plaignants concernés doivent accepter ou contester leurs demandes d’indemnisation. À la date de rédaction de cet article, seuls 10 % d’entre eux ont accepté leurs demandes et 18 % les ont contestées.

Certains utilisateurs ont signalé avoir rencontré des problèmes lors de la procédure KYC. Toutefois, la société a clarifié la situation en précisant qu’il est seulement nécessaire de commencer le processus KYC. Ce qui implique qu’il n’est pas obligatoire d’avoir un statut KYC vérifié pour soumettre une réclamation.

À noter que les clients ont jusqu’au 29 septembre 2023 pour déposer une demande s’ils contestent leur réclamation programmée.

Source : Decrypt