Accueil ActualitésSponsorisé

7 raisons d’acheter du Bitcoin selon Pierre JOVANOVIC

Par Jonathan Nowak

Faut-il acheter du Bitcoin et des cryptos monnaies ou faut-il s’en abstenir ? C’est à cette question que le célèbre journaliste Pierre JOVANOVIC répond dans cet article. Pierre JOVANOVIC n’est plus à présenter. Il a édité de nombreux livres dans le secteur de la « Finance ». Il est un averti des questions liées à l’économie, au système bancaire, etc.

Il est donc important et intéressant, d’entendre l’avis de cet expert très aguerri sur les questions économiques, monétaires et bancaires. Étant donné qu’il a écrit de nombreux ouvrages traitant de plusieurs thématiques connexes, il est légitime de connaître ce qu’il pense de la révolution engendrée par la blockchain et les cryptos monnaies.

La notoriété de Pierre JOVANOVIC ne fait l’ombre d’aucun doute. Il est adulé et respecté en raison de l’étendue de ses connaissances dans le monde de la Finance. Il serait bien pour toute personne qui souhaite approfondir ses connaissances dans le domaine de la Finance digitale, de suivre souvent les vidéos et de lire régulièrement les articles et ouvrages de ce dernier. C’est justement pour toutes ces raisons qu’il est indispensable d’avoir un aperçu de ce que pense Pierre JOVANOVIC, car rappelons-le, il fait partie des voix les plus autorisées qui peuvent opiner dans le domaine du Bitcoin et des cryptos monnaies.

Mais avant si vous souhaitez savoir comment investir votre capital de manière simple et en automatique nous vous invitons à découvrir la plateforme https://www.fructify.io/fr si vous êtes débutant c’est le meilleur moyen d’investir dans les crypto-monnaies.

Le Bitcoin, une monnaie d’équilibre

Pierre JOVANOVIC part d’une anecdote pour expliquer l’intérêt qu’il y a à posséder du Bitcoin. Pour ce faire, il nous replonge dans l’histoire de la France, notamment, au moment de la période révolutionnaire. En effet, au cours de cette période marquante de l’histoire, il y a eu beaucoup de bouleversements. Les leaders de la révolution ont estimé à l’époque, qu’il fallait créer une nouvelle monnaie en guise de moyen d’échange. C’est ainsi qu’apparut « l’assignat ». Mais très tôt, cette nouvelle monnaie fut confrontée à d’importantes difficultés.

En réalité, il n’y avait plus de réserve d’or pour garantir la parité et la stabilité de cette monnaie qui venait d’être créée. Les révolutionnaires ont donc décidé de s’accaparer de tous les biens appartenant au Vatican pour les assigner à la nouvelle monnaie qui venait de voir le jour. C’est d’ailleurs pour cette raison que cette monnaie est appelée ainsi. Le contexte socio-politique de l’époque caractérisé par la ferveur de la révolution et le renversement de l’aristocratie, a favorisé l’acceptation de cette nouvelle monnaie qui s’est très vite répandue.

Cette nouvelle monnaie en l’occurrence « l’assignat », a eu la confiance des français et très rapidement, le Gouvernement s’est retrouvé à cours de liquidité. N’ayant plus des biens du Vatican à mettre en contrepartie pour la caution de cette monnaie, ils ont eu l’ingénieuse idée d’imprimer directement « l’assignat ». Ils en ont imprimé tellement qu’à un moment donné, la cote de cette monnaie a chuté parce que les gens ne faisaient plus confiance au papier en raison de l’hyper inflation. Ils se sont donc inventé une nouvelle monnaie. Il s’agit des boutons de confiance à savoir les boutons des vareuses militaires. C’est ainsi que ces boutons de vareuses militaires sont devenus une monnaie d’échange. Comme on peut le constater, cette monnaie est une monnaie décentralisée puisqu’elle n’était pas gérée par l’État, ni par la banque encore moins une société privée. Cette monnaie appartenait au peuple souverain. Pierre JOVANOVIC explique que c’est pareil pour le Bitcoin aujourd’hui. Le Bitcoin est une monnaie décentralisée qui assure parfois l’équilibre du marché en cas d’inflation galopante.

Lire aussi: Fructify.io: copiez les résultats de traders de métier.

Bientôt le déclin de la monnaie fiduciaire selon Pierre JOVANOVIC

Nous tendons progressivement vers un système dans lequel on constatera peu à peu la disparition de la monnaie fiduciaire. Étant donné que nous nous acheminons vers une monnaie dépourvue de l’espèce sonnante, il faut trouver un remplaçant qui servira de moyen d’échanges au cours des transactions. Or depuis un moment nous traversons une crise sans précédent, on imprime énormément de monnaie actuellement pour soutenir l’économie. Nous nous acheminons donc progressivement vers la fausse monnaie. Dans ce contexte, ce qui risque probablement d’arriver selon Pierre JOVANOVIC est qu’au bout d’un moment, les gens n’accorderont plus de confiance à la monnaie, ce qui va créer la monnaie de singe et donc une hyper inflation. Pour éviter d’éroder leur pouvoir d’achat, les gens voudront investir dans d’autres placements qui perdent moins de valeur.

Pierre JOVANOVIC en est si convaincu qu’il n’a pas hésité à placarder cela sur son compte Tweeter. La suppression du cash va pulvériser le cours du bitcoin et de l’Ethereum à la hausse selon lui. C’est en ces termes qu’il s’est exprimé en reprenant sans doute une portion d’un article précédemment publié sur son blog. Lorsqu’on visite le blog (www.jovanovic.com) de cet éminent journaliste spécialisé dans la Finance et qu’on égrène les articles qui y sont publiés, on se rend compte de la concordance entre la pensée et les écrits de Pierre JOVANOVIC. Dans l’un des articles, il a rappelé que le monde bancaire et les états veulent acter la suppression de l’argent liquide. Dès que cela arrivera, ils se reposeront obligatoirement sur une technologie blockchain. Ils n’auront plus d’autres alternatives.

La Banque de France anticipe

Selon Émile LACOURRÈGE, Directeur général chargé des services à l’économie du réseau et de la fabrication des billets, la Banque de France anticipe et prévoit la disparition de l’espèce sonnante et trébuchante d’ici 20 ans. Dès que le cash disparaîtra entièrement quel moyen d’échange serait à la mode ? Cette question mérite d’être posée et devrait nous interpeller tous.

Les institutions européennes sont donc de plus en plus favorables. La commission européenne estime que la blockchain et les cryptos actifs constituent une opportunité pour l’essor de la finance digitale en Europe. La Banque de France n’est pas restée en marge de cette révolution qui s’opère. Elle est bien consciente des avantages qu’offrent les cryptos monnaies. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle a décidé d’expérimenter un processus visant à créer in fine, une monnaie digitale de banque centrale. À cet effet le 14 Mai 2020, elle a testé avec succès, le recours à une blockchain développée à l’interne. C’est cette blockchain qui servira de support pour les transactions de la Monnaie digitale en cours de conception.

Dans un article publié sur son site, la banque nationale de Belgique revient sur un pan de l’histoire pour expliquer le lien entre la fabrication excessive de billets et l’inflation. En effet, elle reconnaît que faire tourner la planche à billets n’a jamais solutionné une crise économique. Les assignats qui ont circulé en France et dans les territoires occupés par les Révolutionnaires français entre 1789 et 1796 en sont un bon exemple. Ce papier-monnaie initialement destiné à acheter les biens du clergé mis à disposition de la nation a été détourné de son but originel et transformé en une monnaie dont l’émission n’a plus été contrôlée, ce qui a donné lieu à une importante crise inflationniste.

L’inflation peut intervenir à tout moment

Nous sommes exactement dans une situation pareille, puisque nous vivons aujourd’hui une crise économique. L’État dans son rôle régalien n’a qu’une seule alternative. C’est de soutenir l’économie à travers une injection de monnaie dans la circulation. C’est d’ailleurs ce qui s’observe à travers les différents plans de relance économique observés ici et là. Lorsque la quantité de monnaie injectée est énorme cela débouche sur une hyper inflation. C’est dire donc que comme au moment de la révolution française, si une monnaie connait un niveau d’inflation très élevé, les gens perdent confiance en cette monnaie et veulent un remplaçant. Or dans un contexte où l’éventualité de la disparition du cash (liquidité sonnante et trébuchante) se précise de plus en plus, une voie royale s’ouvre alors pour les cryptos currencies. Cela prouve à suffisance, que le Bitcoin et les cryptos monnaies constituent un marché porteur mais qui se trouve encore à l’étape embryonnaire.

Cependant, nous ne pouvons pas pour l’instant affirmer que cette monnaie de remplacement serait le Bitcoin. Il s’agira tout compte fait d’une monnaie numérique mais il est précoce de dire le nom de cette monnaie pour l’instant. Nous savons également que certains pays utilisent déjà leur monnaie numérique de banque centrale et d’autres sont très avancés dans le processus de création et d’expérimentation d’une monnaie numérique de banque centrale.

Si cela vous intéresse d’investir votre capital de manière simple et en automatique nous vous invitons à découvrir la plateforme https://www.fructify.io/fr si vous êtes débutant c’est le meilleur moyen d’investir dans les crypto-monnaies.

Le bitcoin, un actif financier

Dans une vidéo publiée sur la chaîne YouTube planète 360, Pierre JOVANOVIC donne son point de vue sur la substitution des devises actuelles par les cryptos monnaies. Quoiqu’on dise, l’univers des cryptos monnaies est encore difficile à cerner pour la majorité des personnes. C’est ce qui rend compliquée l’utilisation des cryptos monnaies par la majorité des gens. Dans cette vidéo intitulée : Les cryptomonnaies vont-elles remplacer l’euro, le dollar ? Pierre JOVANOVIC nous parle amplement des pays qui utilisent les cryptos monnaies. Il explique que ce sont les pays qui ont fait fonctionner leur planche à billets qui utilisent les cryptos monnaies actuellement. Par exemple, les pays dont la monnaie a connu une inflation et qui ont eu recours à la planche à billets, ces pays utilisent le Bitcoin et les cryptos monnaies. Pierre JOVANOVIC donne des exemples concrets de pays ayant eu recours aux cryptos monnaies en raison de l’hyper inflation dans cette vidéo.

Le bitcoin une réserve monétaire en cas d’inflation

Le Venezuela a une inflation énorme, aujourd’hui ils utilisent le bitcoin énormément. Mais il n’y a pas que le Venezuela, il y a l’Afrique du sud, le Vietnam, Singapour, l’Argentine, l’Australie, le Canada, le Brésil etc. On constate que l’intérêt pour cette nouvelle forme de monnaie grandit sans cesse. Ces pays cités ci-dessus ont subi une dévaluation de leur monnaie. Ils en ont tellement imprimé qu’elle a perdu sa valeur. Ils veulent donc investir dans d’autres placements pour soutenir leur pouvoir d’achat.

7 raisons d’acheter du Bitcoin selon Pierre JOVANOVIC 101

Fort heureusement, au Venezuela, en Afrique du sud et en Argentine, il y avait le Bitcoin et les cryptos monnaies. Cela leur a été bénéfique en dépit de la volatilité. En effet, les cryptos monnaies sont des actifs très volatiles. Mais quand on analyse le cours du Bitcoin, on réalise que le Bitcoin a considérablement pris de la valeur sur le long terme.

Pierre JOVANOVIC nous dit que l’Ethereum est sa crypto monnaie préférée. Si vous souhaitez investir dans le Bitcoin, l’Ethereum, Xrp ou d’autres cryptos monnaies, il faut prendre ça comme le casino. En réalité lorsqu’on va au casino c’est d’abord pour se distraire. Si au cours de la distraction, vous parvenez à empocher de l’argent, tant mieux. Mais on n’y va pas dans l’intention de réaliser un profit. C’est cette attitude que devrait avoir toute personne qui souhaite investir dans les cryptos monnaies. Vous devez estimer à priori, que vous avez perdu l’argent. Lorsqu’on joue au loto, c’est seulement deux possibilités qui s’offrent à vous. Soit, vos numéros sortent et vous gagnez donc, soit ils ne sortent pas et vous perdez votre mise. Il faut donc considérer votre investissement dans les cryptos monnaies comme perdu d’avance. Ainsi vous n’aurez plus de blocages psychologiques pour investir.

Dans une revue de presse rédigée en 2019 et publiée sur son blog (jovanovic.com), Pierre JOVANOVIC parle de la crainte de certains banquiers centraux. En effet, les cryptos monnaies sont de plus en plus populaires. Au fur et à mesure que les monnaies fiduciaires pourrissent, la notoriété des cryptos actifs s’accroit. En 2018, on a assisté l’effondrement de la monnaie turque (la lire). Un an plus tard ce fut le cas du peso, la monnaie de l’Argentine. À contrario, plusieurs grosses firmes investissent dans la blockchain et les cryptos monnaies. Cela prouve s’il le fallait encore, que le Bitcoin et les cryptos monnaies ont de l’avenir.

Le bitcoin est légalement admis dans certains pays

Certains pays autorisent déjà l’utilisation du bitcoin comme monnaie légale. Nous en citerons quelques-uns. Ces pays sont considérés comme des pionniers. D’autres pays s’ajouteront progressivement, au fur et à mesure.

  • Le Japon

Le Japon est en tête parmi les pays où le bitcoin s’utilise. Au Japon, le bitcoin est fréquemment utilisé dans les transactions. Il est d’ailleurs reconnu en tant que monnaie légale. Il existe plusieurs dizaines de milliers de magasins qui acceptent et utilisent ce moyen d’échange. Plusieurs millions de nippons possèdent et utilisent le bitcoin. C’est sans doute pour cette raison que le secteur bancaire a largement intégré le bitcoin dans les systèmes de paiement électronique. Le bitcoin fait désormais partie de leur quotidien au Japon, il fait partie intégrante de la vie des japonais.

  • États-Unis

C’est dans ce pays que se retrouve, la plus grande majorité des magasins qui acceptent le bitcoin comme mode de paiement. Un sondage effectué par Coinmap, révèle que 26% des boutiques acceptant le bitcoin se trouvent aux États-Unis. En termes de guichets automatiques, on en dénombre par milliers. C’est donc à juste titre que cette monnaie est considérée comme un actif juridique.

  • Corée du Sud

La Corée du Sud fait incontestablement partie des pays dans lesquels, l’utilisation du bitcoin est très répandue. À l’instar de la chaîne de distribution Goto Mall qui a 620 magasins à son actif, plusieurs autres magasins et commerces acceptent le bitcoin. La Corée du Sud compte de nombreux guichets automatiques dans ses chaînes d'approvisionnement et des centres commerciaux qui acceptent le Bitcoin

  • Italie

Coinmap a réalisé une étude qui indique que 15,3% des magasins acceptant Bitcoin dans le monde se trouvent en Italie. Cela prouve que le bitcoin est de plus en plus accepté en Europe. L’Italie dispose d’au moins 39 distributeurs automatiques de billets dans lesquels la crypto peut être retirée directement. L’engouement des italiens pour les cryptos monnaies est perceptible. Le Bitcoin est également reconnu comme une monnaie en Italie.

  • Pays-Bas

Contrairement aux pays précédents, les magasins qui acceptent le Bitcoin et ne sont pas très répandus au Pays-Bas. Ces magasins représentent 2,3% des magasins autorisés dans le monde. Le bitcoin est légalement reconnu dans ce pays qui compte plus d’une vingtaine de guichets.

  • Royaume-Uni

Le Royaume-Uni fait partie des pays qui ont autorisé l’utilisation du Bitcoin. Il est d’ailleurs considéré comme une monnaie légale. On compte plus de 210 guichets automatiques dans lesquels on peut retirer le bitcoin. Les magasins qui acceptent le bitcoin sont répandus partout

  • Suède

La Suède s’est toujours positionnée comme un pays leader en matière de système de paiement innovant. Les paiements électroniques sont en forte croissance, ce qui facilite le paiement en bitcoin.

  • Russie

La Russie a intégré le bitcoin à son mode de vie. En effet, elle dispose d’une multitude de magasins et restaurants qui acceptent le Bitcoin. Il est reconnu comme une monnaie légale. Le pays dispose de 48 guichets automatiques cryptographiques.

  • Brésil

Le Brésil compte un nombre relativement important de magasins et d'entreprises qui autorisent les cryptos comme mode de paiement, y compris 2 entreprises de transports. À l’instar des États-Unis, le Bitcoin est considéré comme un actif juridique.   

  • Afrique du sud  

 
L'Afrique du Sud possède 5 guichets automatiques cryptographiques. Le Bitcoin est considéré comme une monnaie légale et il est utilisé dans la plupart des entreprises.   

Selon Coinmap, il y a plus de 14000 magasins au total à travers le monde qui acceptent officiellement le Bitcoin. Tous ces indicateurs nous démontrent qu’il faut se procurer du bitcoin tant qu’on le peut. Tous les pays dans lesquels, il y a eu une hyper inflation seuls ceux qui ont converti leur épargne en or et en cryptos monnaie ont sauvé leur avoir.

7 raisons d’acheter du Bitcoin selon Pierre JOVANOVIC 102

Le bitcoin, une monnaie d’avenir

Le Bitcoin est une monnaie dématérialisée très utilisée depuis sa création en 2009. Cette crypto monnaie est un excellent moyen d’échange grâce auquel, on peut aisément se procurer des biens ou services dans des boutiques en ligne ou des boutiques physiques. Contrairement aux monnaies utilisées habituellement, cette monnaie n’est pas émise par une banque centrale. Il n’existe donc aucun mécanisme ou structure publique qui régule cette monnaie.

L’apparition du Bitcoin a entraîné l’émergence d’un système financier d’un nouveau genre, un système monétaire alternatif hyper sécurisé, complètement décentralisé et totalement libre. L’utilisation du Bitcoin et des cryptos monnaies offrent de nombreux avantages. Les informations stockées dans la blockchain sont infalsifiables. C’est à dire qu’elles ne peuvent être ni altérées ni manipulées. En un mot, elles ne peuvent être modifiées encore moins effacées. L’autre avantage non moins important est que La technologie de la blockchain permet d’effectuer les transactions avec plus de célérité. Le marché des cryptos monnaies est jeune et tout petit. Ce marché n’a pas encore atteint sa maturité.

Le Bitcoin et les cryptos monnaies constituent donc une monnaie d’avenir. C’est sans doute pour cette raison que plusieurs grosses structures acceptent de recevoir les paiements en Bitcoin. McLaren Newport Beach, et Lamborghini Newport Beach concessionnaires agréés par les constructeurs de voitures de sport de luxe McLaren Automotive et Lamborghini, acceptent désormais les paiements en Bitcoin par exemple. Des géants informatiques comme Dell et Microsoft permettent également le paiement de matériel informatique en crypto monnaies, ainsi que le paiement d'applications par exemple. En analysant tout ce qui précède, on comprend la nécessité d’acheter du Bitcoin. Pierre JOVANOVIC nous invite donc à saisir l’opportunité que nous offre le Bitcoin en achetant massivement des jetons.

Si cela vous intéresse d’investir votre capital de manière simple et en automatique nous vous invitons à découvrir la plateforme https://www.fructify.io/fr si vous êtes débutant c’est le meilleur moyen d’investir dans les crypto-monnaies.

Regardez la vidéo "Pierre Jovanovic : Investir dans le bitcoin ou non ? Avis d'un expert":

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles