85% : c’est la part que représente les institutions américaines dans l’achat de BTC

Paul Guillot
| 3 min de lecture

D’après le dernier rapport de Matrixport, partagé par son stratège en chef, Markus Thielen, les institutions américaines sont responsables de 85% des récents achats de Bitcoin, crypto actif roi de l’écosystème qui a vu son cours se redresser dès le début de l’année pour atteindre, à l’heure où sont écrits ces mots, une valeur unitaire proche de 21 120 dollars.

“L’adoption de Bitcoin par les institutionnels se poursuit”

C’est ce qu’a écrit, dans une publication LinkedIn qui détaille les points principaux du rapport de Matrixport, le chef de la stratégie de cette société basée à Singapour, laquelle avait fait parlé d’elle lorsqu’elle parut dans les 50 entreprises du secteur crypto les plus prometteuses selon CB Insight.

D’après les résultats des recherches effectuées, les investisseurs institutionnels n’abandonneraient pas la crypto. Les données récentes indiquent en effet que jusqu’à 85% des achats de Bitcoin sont le résultat d’acteurs institutionnels américains.

Le rapport fait état de ce que le cours de Bitcoin a augmenté de 40 % cette année, 35 % de ces achats ayant été réalisés pendant les heures de négociation des États-Unis ; d’après les auteurs du rapport, cela montrerait qu’il y a une contribution de 85 %  associée aux investisseurs basés aux États-Unis.

Le responsable de la recherche et de la stratégie de la société de services financiers, Markus Thielen, a déclaré à nos confrères de Cointelegraph que les preuves récoltées sont en faveur de l’hypothèse selon laquelle nous pourrions entrer dans un nouveau cycle haussier du marché des crypto actifs. 

Les données, rendues publiques ce 27 janvier, suggèrent qu’il est possible de distinguer si un actif numérique est plus favorable aux investisseurs particuliers ou institutionnels, et cela à un moment donné, en fonction de la bonne performance de cet actif aux États-Unis ou en Asie.

Le rapport indique que si un actif qui se négocie 24 heures sur 24 révèle une tendance à la hausse pendant les heures de négociation aux États-Unis, cela indique que les institutions américaines l’achètent. En retour, un actif qui connaît une croissance pendant les heures de négociation en Asie indique que les investisseurs de détail asiatiques l’achètent.

Poursuivant sur son optimiste lancée, Markus Thielen a déclaré :

Les institutions n’achètent pas seulement du Bitcoin en spot ; nous constatons également des primes constamment élevées pour les contrats à terme perpétuels [ou “futures”]. Un signe que les traders sont prêts à payer le prix fort pour se faire remarquer. Nous interprétons cela comme une indication que les traders institutionnels et les fonds spéculatifs les plus réactifs achètent activement le “dip” [la baisse des valeurs sur le marché] crypto.

Une bonne nouvelle pour les altcoins

Markus Thielen l’affirme : 

Si l’histoire peut nous servir guide, l’altcoin Aptos pourrait connaître une croissance beaucoup plus prononcée, les commerçants de détail coréens commençant à dominer le flux d’achat. La leçon historique sur laquelle on se base ici, c’est celle du mouvement de décembre 2017 du XRP de Ripple, lorsque les prix ont été multipliés par 10. On peut dire qu’à l’époque, l’histoire de Ripple était légèrement différente (et plus haussière) que pour Aptos, mais il ne fait aucun doute que les investisseurs particuliers coréens sont toujours avides de rendements époustouflants.

Il a également été dans le rapport mentionné qu’Ethereum semble bien performer pendant les heures américaines, indiquant une fois encore des «flux institutionnels» venant grossir la capitalisation total du crypto actif.

En outre, les recherches de Matrixport soutiennent que l’engouement visible sur le marché crypto a débuté le 12 janvier, lorsque les données de l’inflation aux Etats-Unis ont été rendues publiques.

Dans des commentaires antérieurs à nos confrères de Cointelegraph, l’économiste Lyn Alden estimait que le Bitcoin se rattrape ces dernières semaine, revenant au niveau préalable à l’effondrement de FTX.

Alden a averti qu’il y avait “un danger considérable à venir” pour le second semestre 2023, citant les conditions de liquidité étant “bonnes en ce moment” en partie à cause des États-Unis comme facteur majeur.

Alden a expliqué qu’au fur et à mesure que le Trésor américain réduisait son solde de trésorerie pour maintenir le niveau d’endettement du pays à un niveau bas, il injectait “des liquidités dans le système financier”.

Pendant ce temps, le compte Twitter TechDev a publié le 26 janvier le graphique ci-dessous, montrant la corrélation des prix entre le Bitcoin et l’or, déclarant que si Bitcoin continue de suivre le prix de l’or, il pourrait même passer la barre des 50 000 $

En somme, de nombreux voyants sont au vert. Est-ce que cela annonce la fin de l’hiver crypto et le retour tant attendu des taureaux ? Toute réponse définitive à cette question ne serait que prédiction annoncée avec aplomb. Laissez donc la situation se développer et gardez un œil sur l’actualité, sans oublier de faire vos propres recherches !