Bitcoin (BTC) doit accélérer sa transition vers les énergies renouvelables

Sead Fadilpašić
| 5 min de lecture

Alors que les climatologues du monde entier viennent de déclarer que “l’influence humaine a réchauffé le climat à un rythme sans précédent depuis au moins les 2000 dernières années.”, l’industrie du minage du Bitcoin (BTC) devrait accélérer sa transition vers des sources d’énergie verte pour diminuer les risques d’un autre retour de bâton réglementaire.

Source: Adobe/Андрей Трубицын

Au cours des derniers mois, de nombreux gouvernements et individus ont exprimé leur inquiétude quant à l’impact du minage de Bitcoin sur le climat mondial et la façon dont il peut contribuer au changement climatique. Alors que les mineurs se sont généralement orientés vers le ““Bitcoin vert”, de nombreux acteurs de l’industrie crypto se sont efforcés de réfuter les arguments entourant l’impact environnemental de l’industrie.

Aujourd’hui, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Intergovernmental Panel on Climate Change, IPCC), soutenu par les Nations Unies, a averti qu’au cours des vingt prochaines années, la planète se réchauffera de 1,5° Celsius si aucune mesure radicale n’est prise pour éliminer la pollution par les gaz à effet de serre.

Cette évaluation, réalisée par plus de 200 scientifiques, remet en question l’objectif principal de l’Accord de Paris, à savoir limiter le réchauffement climatique à un niveau bien inférieur à 2, de préférence à 1,5° Celsius, par rapport aux niveaux pré-industriels.

Antonio Guterres, secrétaire général des Nations Unies, a déclaré que le document est un “code rouge pour l’humanité”, affirmant qu’il “doit sonner le glas du charbon et des combustibles fossiles avant qu’ils ne détruisent notre planète.”

Pendant ce temps, après que la Chine ait récemment sévi contre l’industrie locale du minage du Bitcoin, la dépendance du réseau au charbon et aux combustibles fossiles a diminué.

Mati Greenspan, fondateur de Quantum Economics, a déclaré à Cryptonews.com que,

“Bien que les données soient difficiles, voire impossibles à acquérir en raison de la nature anonyme de l’industrie, ce qui est clair, c’est que l’arrêt des activités de minage en Chine a servi à accélérer la transition vers une énergie plus propre pour ce genre d’opérations.”

Il est pratiquement certain

Parmi les nombreuses conclusions du rapport de l’IPCC, on peut citer les points suivants :

  • chacune des quatre dernières décennies a été successivement plus chaude que toutes les décennies qui l’ont précédée depuis 1850 ;
  • la fourchette probable de l’augmentation totale de la température à la surface du globe imputable à l’homme entre 1850-1900 et 2010-2019 est de 0,8°C à 1,3°C, la plus faible étant de 1,07°C ;
  • l’influence humaine est très probablement le principal facteur du recul mondial des glaciers depuis les années 1990 et de la diminution de la superficie de la banquise arctique entre 1979-1988 et 2010-2019, ainsi que de la diminution de l’enneigement dans certaines régions du monde ;
  • il est certain que la couche supérieure de l’océan mondial s’est réchauffée depuis les années 1970 et il est extrêmement probable que l’influence humaine en soit le principal facteur ;
  • le changement climatique induit par l’homme affecte déjà de nombreux phénomènes météorologiques et climatiques extrêmes dans toutes les régions du monde ;
  • chaque 0,5 °C supplémentaire de réchauffement planétaire entraîne une augmentation clairement perceptible de l’intensité et de la fréquence des dérèglements climatiques, y compris des vagues de chaleur, et des fortes précipitations, ainsi que des sécheresses agricoles et écologiques ;
  • il est certain que la surface terrestre continuera à se réchauffer davantage que la surface des océans (probablement 1,4 à 1,7 fois plus) ;
  • il est certain que l’Arctique continuera à se réchauffer à un niveau deux fois plus élevé que la température de la surface de la terre.

Le rapport conclut :

“L’ampleur des changements récents dans l’ensemble du système climatique et l’état actuel de nombreux aspects du système climatique sont sans précédent sur plusieurs siècles.”

Limiter le réchauffement climatique d’origine humaine à un niveau spécifique nécessite de limiter les émissions cumulées de CO2, pour atteindre au moins des émissions nettes de CO2 nulles, ainsi que de fortes réductions des émissions d’autres gaz à effet de serre, indique le rapport. “Des réductions fortes, rapides et durables des émissions de CH4 [méthane] limiteraient également l’effet du réchauffement résultant de la pollution par les aérosols et amélioreraient la qualité de l’air.”

________

Suivez nos liens d’affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi

Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor

Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l’application NordVPN

Pour investir dans le minage ou les masternodes:

Pour accumuler des cryptos en jouant:

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Si vous voulez en apprendre plus sur le Bitcoin et l’investissement dans les cryptomonnaies, voici deux livres parfaits: “Comprendre Bitcoin en 2h” et “Investir dans Bitcoin“.

Regardez la dernière vidéo “Les 5 actus cryptos de la semaine”:

________________

Voici les sources d’informations qu’on vous propose:
Notre newsletter hebdomadaire gratuite: https://www.getrevue.co/profile/CryptonewsFR
Notre podcast audio: https://www.buzzsprout.com/1111262
Notre chaîne YouTube: https://www.youtube.com/channel/UCEu7E2wqP3t3QzAWTWF9weg
Twitter: https://twitter.com/cryptonews_FR
Instagram: https://www.instagram.com/fr_cryptonews
Facebook: https://www.facebook.com/cryptonewsFR
Telegram: https://t.me/cryptonews_FR

_________