Affaire FTX : Sam Bankman-Fried aurait tenté d’influencer un témoin via Signal

Ruholamin Haqshanas
| 3 min de lecture
Source: YouTube | ABC News

Sam Bankman-Fried, le fondateur disgracié de l’exchange crypto FTX, aurait tenté d’influencer certains témoins potentiels de son procès via le logiciel de messagerie cryptée Signal

Les procureurs fédéraux ont déclaré que le PDG avait tenté d’entrer en contact avec “l’avocat général actuel de FTX US qui pourrait être un témoin au procès”, selon une lettre déposée au tribunal fédéral de Manhattan vendredi. L’avocat général de FTX US est Ryne Miller, qui était également un ancien associé de Kirkland & Ellis. Miller n’a pas été identifié par son nom dans le document déposé par le gouvernement.

Les procureurs ont déclaré que Bankman-Fried aurait envoyé le message suivant à Miller via Signal le 15 janvier : “J’aimerais vraiment reprendre contact et voir s’il y a un moyen pour nous d’avoir une relation constructive, de nous utiliser mutuellement comme ressources lorsque cela est possible, ou au moins de vérifier certaines choses l’un par rapport à l’autre”.

Cette nouvelle survient alors que la nouvelle direction de FTX a annoncé qu’elle avait récupéré plus de 5 milliards de dollars en liquidités et en actifs qui pourraient être utilisés pour rembourser les créanciers. Les avocats de l’exchange avaient alors déclaré qu’il n’était “pas encore clair” quelle serait l’importance du fonds de règlement pour les créanciers de FTX.

Outre Miller, SBF a également été en contact avec “d’autres employés actuels et anciens de FTX”, selon le document déposé. Les autorités américaines affirment que la demande de SBF suggère un effort pour influencer le témoignage du témoin, et ses tentatives pour améliorer sa relation avec Miller “peuvent constituer une subornation de témoin”.

Invoquant la crainte d’une éventuelle subornation de témoins, les procureurs ont demandé au tribunal d’interdire à SBF d’utiliser la plateforme de messagerie, estimant que cette mesure est essentielle pour “empêcher toute obstruction à la justice”.

Comme indiqué, le ministère américain de la justice s’était opposé au début du mois à ce que FTX engage Sullivan & Cromwell, le cabinet d’avocats actuellement chargé de l’enquête sur l’exchange, en invoquant des conflits d’intérêts potentiels. En effet, Miller a précédemment travaillé chez S&C pendant huit ans. Le DOJ a déclaré que l’enquête placerait le cabinet juridique “dans la position conflictuelle d’enquêter sur lui-même et sur son ancien partenaire”.

Avant l’objection du DOJ, un groupe bipartisan de quatre sénateurs américains, composé de John Hickenlooper, Thom Tillis, Elizabeth Warren et Cynthia Lummis, avait critiqué le choix de S&C pour les mêmes raisons. 

FTX et son groupe de sociétés cryptos ont engagé une procédure de mise en faillite en vertu du chapitre 11 début novembre. Sam Bankman-Fried a ensuite été arrêté aux Bahamas après que les procureurs américains ont officiellement déposé des accusations criminelles contre lui. Il a finalement été extradé vers les États-Unis où il a été libéré de prison après avoir déposé une caution de 250 millions de dollars dans un tribunal de New York.

SBF fait face à huit chefs d’accusation, notamment la fraude électronique et la conspiration par détournement de fonds de clients, pour lesquels il a plaidé non coupable au début du mois. Il doit comparaître devant un tribunal fédéral en octobre.

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse 
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada visitez Bitbuy
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous un portefeuille Ledger
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à nos réseaux sociaux: