Accueil ActualitésActualités Altcoin

Une prime de 5 millions sur la tête du patron de la crypto du Venezuela

Par Tim Alper
Une prime de 5 millions sur la tête du patron de la crypto du Venezuela 101
Source: ICE

Les États-Unis ont mis une prime de 5 millions de dollars sur la tête de Joselit Ramírez Camacho, le chef de la cryptomonnaie du Venezuela, l'accusant d'avoir "des liens politiques, sociaux et économiques profonds avec de multiples prétendus caïds de la drogue".

Dans un communiqué officiel, l'unité new-yorkaise des enquêtes de sécurité intérieure de l'agence américaine Immigration and Customs Enforcement (ICE) a déclaré que Ramirez avait été "ajouté à la liste des personnes les plus recherchées de l'agence et en tant que cible du programme de récompenses pour le crime organisé transnational du Département d'État".

Ramirez est à la tête de la Superintendencia Nacional de Criptomonedas (Sunacrip), l'organisme gouvernemental qui supervise la politique monétaire en matière de cryptomonnaie.

L'ICE a ajouté que "jusqu'à 5 millions de dollars sont offerts pour des informations menant à l'arrestation ou à la condamnation" de Ramirez.

Le rapport a également nommé Tareck EI Aissami, le chef économique du Venezuela et un autre instigateur principal du modèle commercial de la "cryptonomie" du pays comme l'un des "caïds des narcotiques".

L'ICE a ajouté El Aissami, qui a récemment annoncé que les Vénézuéliens peuvent désormais payer en crypto dans les stations d'essence, à sa liste des personnes les plus recherchées l'année dernière.

Selon l'agence de presse EFE, le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a déclaré que Ramirez a aidé le gouvernement vénézuélien à s'engager dans le "blanchiment d'argent pour cacher le produit de ses activités illégales".

Ramírez et EI Aissami ont tous deux contribué au lancement du Petro (PTR) le jeton d'État, soutenu par le pétrole, que le gouvernement a tenté de populariser tant au niveau national qu'auprès de son petit groupe de partenaires commerciaux avec finalement un effet très limité.

Le duo aurait également contribué au lancement de la plateforme Patria, qui permet aux Vénézuéliens de recevoir d'importants paiements en cryptomonnaie depuis l'étranger.

On pense également que Ramirez est en partie responsable de l'aide apportée à Caracas pour constituer un important fonds en bitcoin (BTC) et Ethereum (ETH) probablement grâce à des accords commerciaux n’impliquant pas de dollars.
_________________________________

Suivez nos liens d'affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies; Zone SEPA Europe et citoyens français:

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada:

Pour transiger vos cryptos de façon anonyme:

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins:

Pour sécuriser vos cryptomonnaies:

Pour accumuler des cryptos en jouant:

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

________________

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles