Arbitrum : Un bug temporaire perturbe les transactions, le réseau reprend son activité

Benoit de Jessey
| 2 min de lecture

Dans l’univers de la blockchain, les défis techniques sont monnaie courante. Récemment, le réseau Arbitrum, un layer2 Ethereum, a connu une interruption temporaire due à un bug dans son code de séquenceur. Cet incident a brièvement entravé la capacité du réseau à traiter les transactions, suscitant des interrogations et des inquiétudes au sein de la communauté crypto. 

Bug du séquenceur : une pause dans le traitement des transactions

Le 7 juin, un bug dans le code du séquenceur d’Arbitrum a provoqué une interruption temporaire du réseau pendant une heure. Le séquenceur, élément central du logiciel, est responsable de la création de lots de transactions et de leur publication sur la blockchain Ethereum. Cependant, un bug dans le “batch-poster” a empêché le séquenceur de publier des transactions sur la chaîne pendant une certaine période, provoquant un retard dans le traitement des transactions et mettant temporairement le réseau en pause. 

Clarification des rumeurs : le séquenceur n’était pas à court de fonds

Suite à cette interruption, des rumeurs ont circulé selon lesquelles le séquenceur aurait manqué de fonds pour le gaz, ce qui aurait entraîné l’arrêt du traitement des transactions. Cependant, les développeurs d’Arbitrum ont rapidement dissipé ces rumeurs. Ils ont expliqué que le portefeuille du séquenceur, qui publie les transactions sur la chaîne, dispose d’un solde en ETH relativement faible qui est automatiquement rechargé. Le bug a été corrigé et le réseau a repris son fonctionnement normal.

Les précédentes interruptions du séquenceur d’Arbitrum

Ce n’est pas la première fois que le layer 2 d’Ethereum est confrontée à un problème de séquenceur. En janvier 2022, Arbitrum a subi une interruption du séquenceur de sept heures, empêchant le traitement des transactions. De plus, en septembre 2021, Arbitrum avait subi une panne similaire du séquenceur lorsqu’un bug avait bloqué le système après l’exécution d’un grand nombre de transactions sur une courte période.

Cet incident démontre bien les défis techniques auxquels sont confrontés les réseaux de blockchain, même ceux qui sont conçus pour améliorer l’efficacité et la capacité de traitement des transactions (les fameux layer 2). Cependant, la réaction rapide et transparente des développeurs d’Arbitrum face à cette situation a permis de résoudre le problème et de rassurer la communauté. Alors que le monde de la blockchain continue de se développer et de se complexifier, la capacité à gérer efficacement de tels incidents sera cruciale pour maintenir la confiance et l’engagement des utilisateurs.

Sources : Arbitrum