Selon une étude, les arnaques aux investissements crypto ont coûté aux Américains 2,57 milliards de dollars en 2022

Antoine Palloteau
| 3 min de lecture

Le cabinet d’avocats américain Carlson Law a récemment publié un rapport sur les fraudes liées aux investissements – tous types confondus – aux États-Unis. Selon le cabinet basé à Los Angeles, les investisseurs américains ont perdu 2,57 milliards de dollars dans des arnaques liées aux crypto-monnaies en 2022

Les arnaqueurs se perfectionnent

Loin semble le temps des arnaques bidons, ou du hameçonnage plus qu’évident. Les fraudeurs se réinventent. Selon Carlson Law, l’intelligence artificielle et notamment le deepfake – fait de reproduire l’image et/ou la voix d’une personne réelle grâce à l’IA – sont en recrudescence au sein des stratégies de fraude

Ces arnaques peuvent coûter très cher. Selon le rapport, une américaine aurait perdu 750 000 dollars en suivant les instructions d’un deepfake d’Elon Musk qui lui proposait d’acheter des actions. Le deepfake l’aurait dirigé vers un site internet où, croyant acheter des actions avec la bénédiction de patron de Space X, elle s’est en réalité fait dérober son argent

Le cabinet d’avocat est clair à ce sujet, si vous voulez éviter ce genre d’arnaque : “rencontrez-vous en personne avant d’investir, le clonage de la voix peut manquer d’inflexion humaine, et si l’offre implique une célébrité ou semble trop belle pour être vraie, c’est généralement le cas”.

Fraudes crypto, les ICO dans le viseur

Les Initial Coin Offering (ICO – Offre initiale de pièces) correspondent à une méthode de financement utilisée par les projets crypto/blockchain pour lever des fonds auprès du public. Il s’agit d’une forme de levée de fonds plus ou moins similaire à une introduction en bourse (IPO) dans le monde des actions traditionnelles. 

Selon Carlson Law, les arnaqueurs créent des ICO frauduleuses en promettant des retours sur investissement considérables ou font tout simplement la promotion d’un projet qui n’existe pas du tout

“Ils peuvent utiliser de faux sites web, des promotions sur les réseaux sociaux et des whitepapers trompeurs pour inciter les investisseurs à acheter leurs jetons. Une fois qu’ils ont collecté un montant important de fonds, ils disparaissent ou ne tiennent pas leurs promesses.”

Malheureusement, ce type d’arnaque est assez commun dans l’écosystème crypto. On parle en effet de “rug pull”, littéralement “tirage de tapis”, signifiant que les promoteurs/développeurs d’un (soit-disant) projet crypto s’enfuient avec les fonds des investisseurs

Les schémas de “Pump and Dump” 

Selon le rapport publié par Carlson Law, ce type de fraude se produit principalement sur les marchés des actions et des crypto-monnaies

Les fraudeurs gonflent artificiellement le prix (pump) d’un token à faible volume d’échange et/ou à faible capitalisation boursière en diffusant de fausses informations ou en recourant à des pratiques trompeuses pour créer de l’engouement. 

Une fois que le prix a suffisamment augmenté, les fraudeurs liquident leurs tokens en repartant avec un énorme bénéfice. Cela provoque alors l’effondrement du prix (dumping), laissant souvent les victimes avec des pertes considérables.

Ce qu’il vous faut retenir ici : tenez votre garde haute, la vigilance est de mise pour les investisseurs traditionnels mais en particulier pour les investisseurs crypto, évoluant dans un écosystème en pleine croissance et qui manque parfois encore de régulation

En effet, pour reprendre les chiffres du FBI, les fraudes liées aux investissements en crypto-monnaies sont en croissance exponentielle : si elles représentaient un peu moins de 100 millions de dollars en 2020, elles culminent à 2,57 milliards en 2022, soit une hausse de plus de 2500 pourcents

Sources : Carlson Law , FBI