Accueil ActualitésActualités Blockchain

Ministre de l’économie en Autriche: «L’Europe sur-réglemente la blockchain»

Par Tim Alper
Ministre de l’économie en Autriche: «L’Europe sur-réglemente la blockchain» 101
Margarete Schramböck. Source: Parlamentsdirektion / Thomas Jantzen

Margarete Schramböck, ministre autrichienne du Numérique et des Affaires économiques, a suggéré que le pays puisse faire échec aux tendances européennes en laissant son secteur technologique de la blockchain non réglementé.

Selon un reportage du média autrichien Trending Topics, Schramböck a déclaré: «Nous n’avons pas besoin de réglementations en matière de blockchain. […] L'Europe a une forte tendance à sur-réguler. Et puis, les gens sont surpris de voir qu’il n’y a pas d’entreprise européenne dans le top 10 mondial [des sociétés blockchain]! "

Schramböck parlait au sommet ANON Blockchain à Vienne, événement qui se termine plus tard dans la journée.

Marta Piekarska, directrice de l’écosystème chez Hyperledger, a fait écho à ces propos: «Nous ne réglementons pas les technologies telles que l’apprentissage automatique ou le C ++». Suscitant la question de savoir pourquoi le secteur de la blockchain devrait être différent?

Les commentaires de Schramböck semblent aller à l’encontre des propos tenus l’année dernière par le responsable de l’Autorité des marchés financiers (AMF), Klaus Kumpfmüller, également rapportés par le même média.

Kumpfmüller a suggéré que les réglementations relatives aux ICO pourraient bien être en cours de traitement. L'année dernière, l’AMF avait soumis des propositions de réglementation aux ministères du gouvernement. Le fait que la législation ne soit pas encore concrétisée pourrait laisser penser que le gouvernement a effectivement changé d'avis.

Si l'Autriche décide d'adopter une attitude de laisser-faire à l'égard de la réglementation, elle pourrait bien se retrouver seule en Europe. Les récentes activités des gouvernements en France, en Allemagne, en Russie, en Suisse et en Grande-Bretagne semblent indiquer que les réglementations fintech sont probablement en voie d’apparition. Dans le même temps, le Japon devrait faire pression pour un consensus international sur les réglementations en matière de blockchain et de cryptomonnaies lorsqu’il organisera le sommet du G20 en juin.

L'agence de réglementation des services financiers, cette semaine, a clarifié sa position sur l'obligation pour les bourses de cryptomonnaies au Japon de signaler les transactions suspectes, selon Crypto Watch.

Pendant ce temps, Tron a annoncé la semaine dernière qu'il s'alignerait sur les exigences réglementaires relatives aux lois japonaises sur les jeux. Tron veillera à ce que les applications de jeux (applications décentralisées) soient interdites aux utilisateurs et aux développeurs japonais.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles