Bank of China teste les paiements hors ligne pour son yuan numérique avec des cartes SIM

Thomas Renault
| 3 min read
Bank of China teste les paiements hors ligne pour son yuan numérique avec des cartes SIM

La Banque populaire de Chine (Bank of China) a récemment annoncé son intention de permettre aux utilisateurs d’effectuer des paiements hors ligne par téléphone en intégrant son application de yuan numérique avec des cartes SIM spéciales dotées de capacités de communication en champ proche. Cette innovation vise à faciliter l’utilisation du yuan numérique pour les paiements quotidiens.

Les tests de la Banque de Chine pour des paiements hors ligne en yuan numérique

Actuellement, la Banque de Chine, l’un des plus grands établissements bancaires publics du pays, effectue des tests pour un système de paiement innovant hors ligne qui fonctionne avec des cartes SIM. Ce mode de paiement a été spécifiquement développé pour le yuan numérique, la monnaie numérique de la banque centrale chinoise (CBDC).

L’annonce du 10 juillet a révélé le partenariat de la Bank of China avec les opérateurs de télécommunications China Telecom et China Unicom, ainsi que son intention de commencer les tests dès le lendemain.

Banque de Chine carte sim paiement hors ligne yuan
Capture d’écran de l’annonce sur les réseaux sociaux de la Banque de Chine. Source : WeChat

La banque prévoit de permettre aux utilisateurs de réaliser des paiements par téléphone en intégrant son application yuan numérique à des “super cartes SIM” spécifiques dotées de compétences de communication en champ proche (NFC).

Les utilisateurs ont simplement besoin d’approcher leurs téléphones mobiles des terminaux de point de vente pour effectuer un paiement, éliminant ainsi le besoin d’allumer le téléphone. Cette intégration permet aux transactions d’être traitées même lorsque le téléphone est éteint.

Cependant, la banque a précisé que ces fonctions de paiement par carte SIM ne seront accessibles que sur certains téléphones Android dans quelques régions tests de la Chine. En janvier 2022, la Banque Populaire de Chine, la banque centrale du pays, a lancé une version d’essai de l’application yuan numérique.

Cette avancée fait partie des efforts récents de la Chine pour diversifier les applications de sa monnaie numérique de banque centrale (CBDC). En plus de l’utilisation transfrontalière, des projets sont en cours pour permettre l’emploi du yuan numérique dans le paiement des taxes et des services publics sur le territoire national, élargissant ainsi son rôle dans l’économie du pays.

Le yuan numérique s’invite dans le quotidien en Chine

En Chine, l’usage du yuan numérique s’étend désormais bien au-delà des transactions individuelles. Non seulement certaines entreprises du pays commencent à l’utiliser pour régler leurs factures d’électricité, mais cette monnaie numérique est également acceptée pour le paiement des péages

Pour effectuer ces transactions, les utilisateurs doivent simplement télécharger l’application yuan numérique, déposer des fonds et scanner le code QR lors du paiement.

l'application yuan numérique
Source : English.news

Parallèlement, Hong Kong progresse aussi dans le domaine des monnaies numériques. En mai dernier, un projet pilote a été lancé pour un dollar électronique de Hong Kong (e-HKD), suite à la publication d’un livre blanc par l’Autorité Monétaire de Hong Kong (HKMA) en octobre 2021. 

Ce document envisageait la création d’une nouvelle monnaie numérique de banque centrale pour le détail. En septembre 2022, la HKMA a annoncé qu’elle étudiait la possibilité de réaliser des paiements transfrontaliers en combinant le yuan numérique et l’e-HKD.

En étendant la portée de son yuan numérique à des utilisations quotidiennes et pratiques comme les paiements de transports publics, la Chine souligne son engagement à développer l’écosystème des crypto-monnaies. C’est un signal fort envoyé au reste du monde sur le potentiel et l’avenir des monnaies numériques de banque centrale.

De plus, le projet d’intégration avec l’e-HKD de Hong Kong pourrait ouvrir la voie à de nouvelles perspectives pour les transactions transfrontalières.

Source : Cointelegraph