Accueil ActualitésActualités Altcoin

Le patron de la banque du Japon regarde positivement la Libra de Facebook

Par Tim Alper
Le patron de la banque du Japon regarde positivement la Libra de Facebook 101
Haruhiko Kuroda. Source: a video screenshot, Youtube, Bloomberg

Avec les régulateurs qui font la queue pour exprimer leurs inquiétudes et leurs doutes sur Libra, la prochaine cryptomonnaie de Facebook, il semble qu'un des plus grands acteurs financiers du Japon préfère regarder ça du côté positif.

Lors d'une conférence de presse, le gouverneur de la Banque du Japon (BOJ), Haruhiko Kuroda, a été interrogé sur la Libra et a répondu selon Nikkei et Chunichi:

“Je ne connais pas encore tous les détails du projet Facebook Libra, mais j'aimerais voir si les cryptomonnaies peuvent gagner la confiance des gens en tant que moyen de paiement."

Kuroda a également déclaré qu'il étudierait “attentivement” les “tendances” dans le secteur des cryptomonnaies et qu'il était curieux de savoir quel type d'impact les cryptomonnaies auraient sur le système financier.

Il a toutefois averti que l'adéquation des cryptomonnaies en tant que moyen de paiement et de règlement dépendait de “leur capacité à stabiliser leur valeur, de leur stabilité technique et du fait que les émetteurs, les traders et développeurs soient capables de respecter les réglementations clés, y compris les règles anti blanchiment d’argent".

Au Japon, de nombreux médias ont indiqué que la plus grande application de chat du pays, Line, pourrait obtenir un permis d’exploitation pour son prochain échange de cryptomonnaie Bitmax dans les prochains jours.

Le média Nikkei indique que l'agence de services financiers (FSA) est sur le point d'accorder un permis à Bitmax, ce qui pourrait permettre à quelque 80 millions d'utilisateurs japonais d'applications de chat en ligne de commencer à échanger des jetons.

Si Line devait obtenir l’approbation de la FSA, elle deviendrait la troisième méga-société japonaise à lancer une activité d’échange - après les géants financiers SBI Virtual Cuurencies, Yahoo! Japon et TaoTao .

Un quatrième acteur majeur pourrait bientôt rejoindre leur groupe, avec Rakuten - la plus grande plateforme de commerce électronique du Japon - dans l’espoir d’obtenir l’approbation de la FSA pour une activité d’échange.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles