Accueil ActualitésActualités Bitcoin

L'attitude anti-crypto des banques panaméennes

Par Tim Alper
L'attitude anti-crypto des banques panaméennes 101
Source: iStock/Sadeugra

Les banques panaméennes, qui figurent parmi les 20 premiers pays en ce qui concerne les distributeurs automatiques crypto par habitant, semblent refuser les transactions de cryptomonnaie, selon les médias, laissant craindre une répression.

Selon le journal La Estrella de Panama, "une poignée d'utilisateurs" ont affirmé que leurs comptes bancaires, et ceux de leurs connaissances, "ont été fermés dès que les banques ont appris qu'elles tradaient ou possédaient des cryptos".

Le trading de cryptos n’est pas illégal au Panama, un pays comptant 4 millions d’habitants, mais le journal a indiqué: "Il semble que le secteur financier soit passé de la prudence au rejet". Les membres de la communauté crypto ont déploré que leurs relations avec les banques "ont été très, très compliquées jusqu'à présent".

Le journal affirme avoir été en contact avec plusieurs banques du pays, qui ont jusqu'à présent toutes refusé de répondre. Selon Felipe Echandi, cofondateur de Panama Fintech, une communauté panaméenne blockchain et un groupe de pression, “Je ne travaille pas personnellement avec les cryptomonnaies, mais je connais l’existence de cas où les banques ont refusé de traiter avec des clients impliqués dans les cryptomonnaies".

Il a ajouté: “Malheureusement, au Panama, dans le cas des entreprises de fintech, il est très compliqué d’ouvrir des comptes en banque. J'ai dû expliquer mon propre modèle d'entreprise 50 fois à différentes banques”.

L’organisme de réglementation bancaire du pays, la Surintendance des banques du Panama, a déjà averti le public des "risques" liés au trading de cryptomonnaies, précisant que la réglementation gouvernementale ne couvrait pas l’échange, l’achat, la vente ou l’investissement de cryptos.

L'absence de réglementation dans les domaines de la crypto et de la blockchain, en particulier pour les projets qui lèvent des fonds via des ICO, empêche même les projets conformes de fonctionner. Certains porteurs de projets se plaignent "si vous êtes un bon citoyen qui respecte les exigences comptables, qui a un compte bancaire, que vous faites tout correctement, vous pouvez toujours vous faire frapper toutes les semaines par des institutions, des prestataires de services, des partenaires qui vous disent qu'ils ne travaillent pas avec vous plus simplement parce que vous avez affaire à des cryptomonnaies ".

_______

L'attitude anti-crypto des banques panaméennes 102
Source: coinatmradar.com

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles