Binance confirme avoir investi 500 millions de dollars dans le rachat de Twitter par Elon Musk

Le premier exchange du marché crypto, Binance, a bel et bien investi un demi-milliard de dollars américains pour appuyer l'opération de rachat de Twitter par Elon Musk, PDG de Tesla.

Source: AdobeStock / Ascannio

En réponse aux rumeurs selon lesquelles l'exchange pourrait encore apporter un soutien financier à l'accord très discuté du rachat de Twitter, le PDG de Binance, Changpeng 'CZ' Zhao, a tweeté aujourd'hui :

"Le virement de 500 millions de dollars a été effectué il y a 2 jours, probablement juste au moment où l'on me posait des questions sur Elon/Twitter".

CZ faisait référence à une question posée lors d'une conférence en Arabie saoudite, pour savoir s'il maintiendrait son engagement financier envers Musk. 

Selon l’article de Bloomberg datant de mardi, le PDG a répondu,

"Je pense que oui."

CZ a émis d’autres commentaires sur l'opération dans ses tweets jeudi alors que certains acteurs bien connus du secteur ont également manifesté leur soutien à l'opération, comme le trader en crypto-actifs et fondateur de Blockroots, Josh Rager.

CZ aurait déclaré ce qui suit ,

"Nous visons à jouer un rôle dans le rapprochement des médias sociaux et du Web3 afin d'élargir l'utilisation et l'adoption de la crypto et de la technologie blockchain."

Dès le mois de mai, Binance avait déclaré qu'il engagerait cette somme dans le rachat de Twitter par Musk, une transaction dont le montant total est de 44 milliards de dollars.

L'opération a été officiellement conclue et Elon Musk a tweeté une vidéo de lui-même entrant au siège de Twitter le 26 octobre. 

Le 27 octobre, dans une lettre adressée aux annonceurs, Musk avait déclaré qu'il avait acquis Twitter pour "aider l'humanité". "Il est important pour l'avenir de la civilisation que l’humanité dispose d’une place publique numérique commune", a-t-il déclaré. 

Les médias sociaux risquent actuellement d'aller soit à l'extrême droite, soit à l'extrême gauche, créant ainsi davantage de divisions dans la société, a fait valoir Musk.

Il a ajouté aujourd'hui :

Pendant ce temps, comme l'a rapporté Bloomberg, les responsables de l'administration du président américain Joe Biden ont discuté de la question de savoir si le pays devait soumettre certaines des entreprises de Musk à des examens de sécurité nationale, y compris l'accord avec Twitter. 

L’article cite Gregory Lafitte, qui dirige l'activité d'arbitrage de fusions chez Tradition Securities and Futures :

"Certains responsables américains pourraient être préoccupés par les investisseurs étrangers qui soutiennent l'offre de Musk, notamment le prince Alwaleed bin Talal d'Arabie saoudite, Binance -- une plateforme d'échange d'actifs numériques fondée et dirigée par un Chinois -- et le fonds souverain du Qatar."

En septembre, CZ, qui est d'origine chinoise, a affirmé que Binance n'était pas une société chinoise.

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse 
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy
  • Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuite et à nos réseaux sociaux: