Binance impose de nouvelles restrictions à ses clients russes via sa plateforme P2P

Binance, la plus grande plateforme d’échange de cryptomonnaies au monde, a décidé de limiter certains services de trading pair à pair (P2P) pour ses utilisateurs russes, en conformité avec les dernières sanctions imposées par l’Union européenne à la Russie. Cette mesure fait suite à l’escalade militaire de Moscou en Ukraine, qui a provoqué une forte réaction de la communauté internationale.

Binance ajuste ses services P2P en réponse aux sanctions européennes envers la Russie

Binance P2P a interdit aux résidents russes d’utiliser des monnaies fiduciaires autres que le rouble, a annoncé Binance sur son canal Telegram le 27 août. Selon le Wall Street Journal, Binance a aussi retiré de sa plateforme P2P cinq banques russes qui figuraient sur la liste noire des sanctions européennes. Il s’agit notamment de Sberbank et Tinkoff Bank, deux des plus grandes institutions financières du pays. Ces banques étaient auparavant accessibles aux utilisateurs russes de Binance sous des noms codés, tels que “vert” et “jaune”, selon le média russe RBC. Ces désignations ont depuis été supprimées de la plateforme.

Traduction : 

Chers utilisateurs de Binance P2P !

Nous souhaitons vous informer d’une mise à jour importante concernant l’accès au trading sur Binance P2P pour les utilisateurs de Russie. Les utilisateurs résidant en Russie ne peuvent trader sur Binance P2P qu’avec de la monnaie fiduciaire en roubles. Toute autre monnaie fiduciaire est interdite. La monnaie fiduciaire RUB n’est désormais disponible que pour les utilisateurs ayant un KYC RU et résidant en Russie.

Le service P2P de Binance permet aux utilisateurs de négocier directement des cryptomonnaies contre des devises fiduciaires, sans passer par un intermédiaire centralisé. Ce système peut faciliter le contournement des sanctions, car les plateformes P2P capturent souvent moins de détails sur les transactions, comme l’a souligné le think tank américain Center for Strategic and International Studies.

Binance confronté à des pressions réglementaires et juridiques

La décision de Binance intervient quelques jours après qu’un autre rapport du Wall Street Journal ait révélé que la plateforme aurait facilité des transferts d’argent à l’étranger pour des entités russes.

“En tant que politique, Binance vise à se conformer diligemment aux règles globales des sanctions et applique des sanctions aux personnes, organisations, entités et pays qui ont été mis sur liste noire par la communauté internationale, en leur refusant l’accès à la plateforme Binance”

A déclaré un porte-parole de Binance à Forkast, en référence à la décision de l’exchange de retirer les banques russes sanctionnées de son service P2P.

Binance fait face à des défis réglementaires croissants, notamment aux États-Unis où le département de la Justice enquête sur le fait que l’échange aurait été utilisé illégalement pour aider des entités russes à contourner les sanctions américaines. La plateforme est également visée par des poursuites de la Securities and Exchange Commission américaine pour des violations présumées du droit des valeurs mobilières.

Source : Wall Street Journal, RBC News, Forkast, CoinTelegraph