Binance reçoit deux licences pour offrir ses services crypto au Salvador

Thomas Renault
| 3 min de lecture
Binance reçoit deux licences pour offrir ses services crypto au Salvador

La reconnaissance du Bitcoin comme monnaie légale au Salvador en 2021 a marqué une étape majeure dans l’histoire des cryptomonnaies. Dans cette lancée, Binance, la célèbre plateforme d’échange de cryptomonnaies, vient de franchir un nouveau cap.

Elle a récemment annoncé avoir décroché les licences “Bitcoin Services Provider” et “Digital Assets Services Provider”, consolidant ainsi sa présence et son engagement envers ce pays d’Amérique centrale pionnier dans l’adoption des monnaies digitales.

Binance renforce sa présence au Salvador grâce à de nouvelles licences

La plateforme d’échange de cryptomonnaies Binance continue d’étendre son influence à l’échelle mondiale. Le 8 août dernier, l’entreprise a annoncé avoir obtenu, de la part de la Banque Centrale de Réserve du Salvador, une licence lui permettant d’offrir des services relatifs au Bitcoin.

De plus, la Commission Nationale des Actifs Numériques du pays lui a décerné une licence non provisoire de fournisseur de services en actifs numériques. Ces autorisations réglementaires ouvrent la voie à Binance pour proposer des produits et services sur mesure dédiés à la cryptomonnaie au Salvador.

Selon Min Lin, responsable de Binance pour l’Amérique latine, l’obtention de ces licences n’a pas été une mince affaire. En effet, le processus d’acquisition a duré de nombreux mois. Il est intéressant de noter que le Salvador a été le premier pays à reconnaître le Bitcoin comme monnaie légale en 2021, parallèlement au dollar américain. Cette décision audacieuse est le fruit des efforts du président Nayib Bukele, fervent défenseur des cryptomonnaies.

Ce n’est pas la première fois que le Salvador décerne une telle licence. En avril, la Commission Nationale des Actifs Numériques avait accordé une licence similaire à Bitfinex Securities El Salvador, bien que cette dernière opère indépendamment de sa plateforme d’échange globale.

Sur le plan international, Binance continue de marquer des points. La firme a récemment inauguré une filiale au Japon et une autre basée à Dubaï a reçu une licence de l’Autorité de Régulation des Actifs Virtuels de l’émirat en juillet.

Toutefois, tout n’est pas rose pour Binance, notamment aux États-Unis où l’entreprise fait face à des défis réglementaires. La Commission des valeurs mobilières et des changes des États-Unis a déposé une plainte contre Binance en juin, l’accusant d’offrir des titres non enregistrés et d’opérer illégalement. De plus, la Commodity Futures Trading Commission a ciblé la plateforme et son PDG, Changpeng Zhao, en mars pour des violations présumées des règles de trading et de dérivés.

Perspectives pour le Salvador et le monde des cryptomonnaies

L’adoption précoce du Bitcoin par le Salvador et la délivrance de licences à des géants tels que Binance témoignent de la vision progressive du pays en matière de technologie financière. Cette ouverture pourrait positionner le Salvador comme un hub incontournable pour les cryptomonnaies en Amérique latine.

Cependant, les défis demeurent. Le pays devra naviguer habilement entre les avantages économiques potentiels et les préoccupations réglementaires pour assurer une croissance durable et inclusive dans le domaine des monnaies numériques.

Sources : Binance, Cointelegraph