Le Bitcoin n’est pas seulement une passerelle vers le dollar en Argentine

Tim Alper
| 3 min de lecture

L’utilisation du Bitcoin (BTC) en Argentine n’est peut-être pas liée uniquement à la volonté d’acheter de l’argent fiduciaire comme le dollar américain, affirme un expert de l’industrie qui prétend qu’il pourrait y avoir d’autres raisons.

Source: Adobe/Vitoria Holdings LLC

Après l’augmentation des volumes d’échange sur la plateforme pair-à-pair (P2P) LocalBitcoins, Matt Ahlborg, contributeur de l’Open Money Initiative, a déclaré que pour la plupart des Vénézuéliens, les bitcoins étaient utilisés comme “passerelle” et étaient principalement échangés par la vaste communauté chinoise du pays.

Mais M. Ahlborg affirme que bien que l’Argentine ait également connu un volume élevé de transactions BTC sur les LocalBitcoins, les rêves de dollars n’inspirent pas la dernière ruée vers le Bitcoin au pays.

Lire aussi: E-sports: un amateur dans une “voiture Bitcoin” bat le champion de NASCAR.

Dans un article de blog, Ahlborg estime que si les Vénézuéliens “achètent généralement des bitcoins avec des bolivars afin de les échanger immédiatement contre des dollars détenus sur des comptes offshore”, ce n’est pas le cas en Argentine. Il écrit,

“En Argentine, il existe déjà une vaste infrastructure informelle pour obtenir des dollars grâce aux réseaux des cuevas. Par conséquent, il faut beaucoup moins de Bitcoin”.

Taux de change non officiel connu sous le nom de “Blue Dollar”. Remarquez comment la divergence commence à s’accentuer à l’automne 2019 alors que les volumes d’ARS augmentent également malgré la crise (et que le volume) au Venezuela diminue. Source: Matt Ahlborg

Les cuevas, qui signifie grottes en espagnol, sont des bureaux de change illégaux que l’on trouve dans la plupart des grands centres urbains, notamment dans la capitale Buenos Aires. Les citoyens les utilisent souvent pour acheter des dollars, des euros et d’autres devises internationales.

Ahlborg pense que les Argentins pourraient plutôt utiliser le BTC comme un outil de spéculation. Il émet également l’hypothèse que les travailleurs migrants vénézuéliens en Argentine pourraient être responsables de l’augmentation du volume du Bitcoin.

Et une troisième raison, et peut-être la plus importante, derrière l’essor du BTC en Argentine, dit-il, sont les “problèmes endémiques à l’Argentine”, comme “la réintroduction des contrôles des capitaux”.

La crise financière argentine continue de s’aggraver, les créanciers internationaux ayant rejeté au début du mois une offre de dette, selon le Financial Times. Le pays est en défaut de paiement sur des prêts d’une valeur de plus de 500 millions de dollars.

Ahlborg conclut que le sort du Bitcoin en Argentine dépendra de la décision du gouvernement de sévir contre les cuevas, et de la décision de Buenos Aires de “mettre en place de nouveaux contrôles des capitaux ou de se retirer et de laisser les marchés libres régner”.
_________________________________

Suivez nos liens d’affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies; Zone SEPA Europe et citoyens français:

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada:

Pour transiger vos cryptos de façon anonyme:

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins:

Pour sécuriser vos cryptomonnaies:

Pour accumuler des cryptos en jouant:

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

________________