Bitstamp va suspendre le trading des principaux altcoins pour ses clients américains

Matthieu Dumas
| 5 min de lecture

Bitstamp, une plateforme d’échange de cryptomonnaies basée au Luxembourg, a récemment annoncé qu’elle suspendra le trading de sept altcoins pour ses clients résidant aux États-Unis à partir du 29 août 2023.

Quelles sont les altcoins concernées ?

Bitstamp, une plateforme d’échange de cryptomonnaies basée au Luxembourg, a annoncé le 8 août 2023 sur son blog qu’elle allait suspendre le trading de sept altcoins pour ses clients résidant aux États-Unis à partir du 29 août 2023 :

« Nous demandons à nos utilisateurs d’exécuter rapidement tout ordre d’achat ou de vente concernant les actifs concernés avant le 29 août 2023. Après cette date limite, les activités de trading liées à AXS, CHZ, MANA, MATIC, NEAR, SAND et SOL seront définitivement désactivées sur la plateforme Bitstamp. »

Les altcoins concernées sont donc les suivants :

•  Axie Infinity (AXS), un jeu basé sur la blockchain qui permet aux joueurs de collectionner et d’élever des créatures virtuelles appelées Axies.

•  Chiliz (CHZ), une plateforme qui permet aux fans de sports et de divertissement d’acheter des jetons représentant leurs clubs ou célébrités préférés.

•  Decentraland (MANA), un monde virtuel où les utilisateurs peuvent créer, explorer et monétiser leur contenu.

•  Polygon (MATIC), un réseau qui vise à améliorer l’évolutivité et la performance des applications décentralisées sur Ethereum.

•  Near (NEAR), une plateforme qui permet de déployer des applications décentralisées à faible coût et à haute vitesse.

•  Sandbox (SAND), un jeu qui permet aux joueurs de créer et de vendre des actifs numériques sur la blockchain.

•  Solana (SOL), un réseau qui se présente comme la blockchain la plus rapide au monde, capable de traiter plus de 50 000 transactions par seconde.

La décision de Bitstamp n’affecte pas ses clients en dehors des États-Unis et concerne par conséquent moins de 1 % de ses clients dans le monde selon leur blog.

Pourquoi Bitstamp prend cette décision ?

Bitstamp n’a pas donné de raison précise pour expliquer sa décision, mais elle a évoqué des « développements récents » qui ont rendu le trading de ces altcoins trop risqué pour ses clients américains. Il est fort probable que Bitstamp fasse référence aux actions en justice engagées par la Securities and Exchange Commission (SEC), le régulateur des marchés financiers aux États-Unis, contre plusieurs plateformes d’échange de cryptomonnaies, dont Binance et Coinbase.

La SEC accuse ces plateformes d’avoir vendu des jetons qui sont en réalité des valeurs mobilières, c’est-à-dire des titres financiers soumis à des règles strictes en matière d’enregistrement, de divulgation et de protection des investisseurs. Parmi les 68 jetons que la SEC considère comme des valeurs mobilières, on retrouve les sept altcoins que Bitstamp va suspendre.

Si Bitstamp continuait à proposer ces altcoins à ses clients américains, elle s’exposerait à des sanctions de la part de la SEC, qui pourrait lui infliger des amendes ou lui interdire d’opérer sur le territoire américain. Bitstamp a donc préféré prendre les devants et se conformer aux exigences réglementaires.

Quelles sont les conséquences pour les clients de Bitstamp ?

Bitstamp a demandé à ses clients américains d’exécuter rapidement tout ordre d’achat ou de vente impliquant les altcoins affectés avant le 29 août 2023. Après cette date, le trading de ces altcoins sera définitivement désactivé sur la plateforme.

Cependant, Bitstamp précise que ses clients pourront toujours détenir ces altcoins dans leur compte et les retirer à tout moment. Ils pourront également les transférer vers une autre plateforme qui accepte ces altcoins, ou vers un portefeuille personnel.

Bitstamp n’est pas la seule plateforme à avoir pris des mesures similaires face à la pression réglementaire aux États-Unis. D’autres sociétés fintech, comme Revolut, ont volontairement retiré ces altcoins pour leurs clients américains suite aux poursuites judiciaires contre Binance et Coinbase.

L’avenir des altcoins aux États-Unis

La situation actuelle des altcoins aux États-Unis est incertaine et dépendra en grande partie de l’issue des procès entre la SEC et les plateformes d’échange. Si la SEC parvient à prouver que ces altcoins sont des valeurs mobilières, elle pourrait imposer des restrictions importantes à leur circulation et à leur utilisation. Cela pourrait avoir un impact négatif sur la demande et le prix de ces altcoins, ainsi que sur l’innovation dans le secteur des cryptomonnaies.

En revanche, si la SEC échoue à démontrer que ces altcoins sont des valeurs mobilières, elle pourrait être amenée à revoir sa position et à adopter une approche plus souple et plus favorable aux cryptomonnaies. Cela pourrait encourager le développement et la croissance de ces altcoins, ainsi que de l’écosystème des applications décentralisées qui les utilisent.

Source : Bitstamp, TradingView