La blockchain Waterfall lève 2 millions de dollars et vise un lancement en 2024

Yann-Olivier Bricombert
| 3 min de lecture

Le projet de blockchain de layer 1 Waterfall Network, lancé en testnet en 2021, annonce une levée de fonds de 2 millions de dollars auprès du fonds d’investissements de startups ByteTrade Lab, pour permettre aux particuliers de faire tourner des noeuds sur leur téléphone mobile.

Scalabilité et décentralisation de la blockchain


Dans un marché qui compte déjà de nombreuses blockchains de première couche (layer 1), la plateforme de création de smart contacts Waterfall Network fait le pari d’un nouveau L1 décentralisé pour résoudre deux des trois points du trilemme de la blockchain.

Sergii Grybniak, CTO of BlueWave, explique les points qui font la valeur ajoutée de sa blockchain par rapport aux autres registres distribués “layer 1” existants : “À ce jour, aucune des solutions existantes n’a résolu les problèmes de scalabilité et de décentralisation. De plus, notre layer 1 ne dépend que de PC et de téléphones à bas coût pour exécuter un nœud, tandis que d’autres nécessitent des processeurs coûteux. Par conséquent, nous offrons une meilleure opportunité aux validateurs de vouloir participer.”

Et il ajoute :

“L’algorithme de consensus est conçu pour être hautement décentralisé. En fin de compte, nous avons évalué ce qui manquait aux autres L1 et nous avons fait de notre mieux pour fournir un layer 1 très attrayant pour les développeurs d’applications décentralisées, d’autant plus qu’il est entièrement compatible avec l’EVM.”

Le mainnet de Waterfall attendu en 2024


L’équipe composée d’une quinzaine de personnes, réparties dans la recherche et le développement, a passé l’étape de la due diligence d’une durée de six mois, pour conclure cette levée de fonds de 2 millions de dollars avec le fonds ByteTrade Lab.

Actuellement dans la phase 8 de son testnet, elle espère concrétiser son mainnet d’ici le premier trimestre de 2024. En attendant, ceux qui le souhaitent peuvent contribuer au réseau en créant un noeud et gagner des tokens WATER.

L’investissement de ByteTrade Lab dans Waterfall Network représente une “déclaration audacieuse” de l’engagement envers le web décentralisé, dont le but final est d’accorder aux utilisateurs “un accès accru et un contrôle total sur leurs données”, commente de son côté Lucas Lu, PDG de ByteTrade Lab.

“Les contrats intelligents sont la pierre angulaire de la confiance et de l’autonomie à l’ère numérique, et notre engagement envers cette technologie reflète notre dévouement à remodeler le paysage numérique. Il s’agit d’une étape audacieuse vers une frontière numérique plus ouverte, sécurisée et sans limites.”

Faire tourner des noeuds blockchain depuis son téléphone


L’approche de Waterfall comprend un mécanisme de consensus “une personne, une voix” pour limiter les risques de centralisation de la gouvernance. Son protocole est compatible avec la machine virtuelle Ethereum (EVM), ce qui permettrait d’attirer les développeurs Ethereum sans avoir à apprendre de nouveaux langages de programmation.

Encore à l’étape d’expérimentation, le protocole BlueWave intègre une technologie dite de “Directed Acyclic Graph (DAG)” qui serait favorable à une plus grande scalabilité. Bluewave est une entreprise de développement de logiciels basée au Texas qui développe des produits SaaS d’actifs numériques et d’autres architectures décentralisées. Les faibles exigences en puissance de traitement permettrait à quiconque d’exécuter un nœud validateur à partir d’ordinateurs portables et de téléphones mobiles peu coûteux.


Cet article ne représente en aucun cas un conseil en investissement. Les informations fournies ici ne doivent pas être utilisées comme base pour prendre des décisions financières. Les investissements en crypto-monnaie comportent des risques et peuvent entraîner des pertes importantes. Il convient d’investir uniquement ce que vous pouvez vous permettre de perdre et d’effectuer vos propres recherches avant de prendre toute décision d’investissement.


Sur le même sujet :