Accueil ActualitésActualités Blockchain

Un projet pilote blockchain pour BMW, Renault, General Motors, Honda et Ford

Par Tim Alper
Un projet pilote blockchain pour BMW, Renault, General Motors, Honda et Ford 101
Source: iStock/Milkos

Certains des principaux constructeurs automobiles du monde commenceront un projet pilote pour une plateforme d’identification des véhicules alimentée par la blockchain. Le projet pourrait permettre aux conducteurs de véhicules électriques de payer plus rapidement et plus efficacement les redevances de stationnement, les frais d’entretien, les frais de service des stations de repos et les péages routiers, sans recourir à des espèces, des cartes à puce ou des cartes de crédit ou débit.

Le pilote, qui débutera aux États-Unis en novembre, verra BMW, Renault, General Motors (GM), Honda et Ford utiliser des solutions d'identification numérique sans capteur ni carte via une plateforme blockchain. Elle permettra aux parties de vérifier les données, y compris la propriété du véhicule et l'historique d'entretien.

Les conducteurs seront en mesure d'utiliser toute une gamme de services sans avoir à payer pour quoi que ce soit et seraient plutôt facturés pour toutes les dépenses accumulées lorsqu'ils brancheront leur véhicule pour recharger la batterie.

Selon le média Nikkei, Honda et GM espèrent également collaborer à des systèmes de récompenses de jetons alimentés par une chaîne de blocs qui «pourraient aboutir à ce que les propriétaires de véhicules électriques soient indemnisés en monnaie numérique s'ils alimentent les réseaux publics en cas de panne».

Comme indiqué, les constructeurs automobiles mentionnés ci-dessus, ainsi que leurs partenaires blockchain et d'autres industries, ont lancé la MOBI (Mobility Open Blockchain Initiative) en mai 2018. Cette initiative vise à explorer l'utilisation de la blockchain dans un nouvel écosystème de mobilité numérique susceptible de rendre les transports plus sûrs, abordables et plus largement accessibles, ont-ils déclaré à l'époque.

Les constructeurs automobiles s'intéressent de plus en plus à tout ce qui concerne la blockchain et la crypto. Daimler, le propriétaire de Mercedes Benz , étudie actuellement la possibilité de doter les véhicules d’un portefeuille numérique contenant des cryptomonnaies.

Et le constructeur automobile Hyundai a lancé sa propre cryptomonnaie via une filiale européenne de sa branche blockchain Hdac. Plus tôt ce mois-ci, Hdac a annoncé qu'il dépenserait 10 millions USD dans des entreprises liées à la blockchain avant la fin de 2019, un réseau principal est d’ailleurs dans les tuyaux et l’entreprise réfléchi à un Proof of Concept pour le moteur.

Lire aussi: Regardez cette collection de 19 plaques d'immatriculations cryptos.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles