Un drame “bollywoodien” se joue entre Binance et WazirX

Tim Alper
| 5 min de lecture

L’altercation sur la propriété de WazirX, une bourse crypto indienne faisant actuellement l’objet d’une enquête par les autorités policières du pays en raison d’allégations de blanchiment d’argent, s’est transformée en face-à-face sur Twitter entre le PDG de Binance, Changpeng “CZ” Zhao, et le fondateur de WazirX, Nischal Shetty.

Source: Adobe/Krakenimages.com

Binance avait annoncé qu’elle avait “acquis” WazirX en novembre 2019.

Les difficultés semblent avoir commencé le 5 août, lorsque le Directorate of Enforcement (Direction de l’application de la loi, DE) de l’Inde a écrit dans un communiqué de presse qu’après avoir “mené des recherches sur l’un des directeurs de Zanmai Labs“, l’opérateur de WazirX, elle avait ordonné le gel des fonds d’un montant de 8 millions de dollars de la société.

Le DE a fait remarquer que WazirX “opère à partir d’une [plateforme] logicielle basée sur le cloud (@AWS Mumbai), que tous les employés travaillent à domicile, que le siège social est un espace de travail WeWork et que toutes les transactions crypto-crypto sont contrôlées par Binance, qui, là encore, n’a ni bureau sur place, ni employé et répond rarement aux demandes par courrier électronique”.

Shetty, qui est l’un des propriétaires de Zanmai, s’est exprimé sur Twitter et a expliqué que WazirX est un organisme “décentralisé” : 

“Nous coopérons pleinement avec le DE depuis plusieurs jours et avons répondu à toutes leurs questions de manière complète et transparente. Nous ne sommes pas d’accord avec les allégations du communiqué de presse. Nous évaluons actuellement notre plan d’action futur.”

Mais une autre bataille fait rage sur un autre front, Zhao affirmant que Binance n’a jamais conclu l’accord d’achat alors que Shetty soutient le contraire.

Le billet de blog original de Binance, publié le 21 novembre 2019, comportait une citation de Zhao :

“L’acquisition de WazirX montre notre engagement et notre dévouement envers le peuple indien pour renforcer l’écosystème blockchain en Inde, ainsi qu’un autre pas en avant dans la réalisation de la liberté de l’argent.”

Mais le post a été mis à jour le 5 août de cette année, avec le paragraphe suivant :

“Nous tenons à préciser que l”acquisition’ de 2019 décrite dans ce blog se limitait à l’achat de certains actifs et de la propriété intellectuelle de WazirX. Binance n’a acheté aucune participation (et ne possède aucune participation) dans Zanmai Labs, l’entité exploitant WazirX et établie par les fondateurs originaux. Par ailleurs, WazirX (y compris les actifs précités) continue d’être exploité et géré par Zanmai Labs”.

Shetty a affirmé que Zhao déformait la vérité et le PDG de Binance a répondu en accusant Shetty de vouloir tromper tout le monde avec des “jeux de mots”.

Zhao a également critiqué WazirX pour son manque de coopération à la fois avec Binance et avec le DE.

Shetty, cependant, a réfuté toutes les affirmations de Zhao, en déclarant que WazirX n’a reçu que des “réponses ambiguës” lorsqu’elle s’est renseignée sur une “entité mère” de Binance.

Shetty a ajouté que pas plus tard qu’en février, l’équipe de Binance voulait prendre le contrôle de Zanmai.

Auparavant, Zhao avait exhorté les utilisateurs ayant des fonds sur WazirX à transférer leurs avoirs sur Binance. 

Il a écrit :

“Nous pourrions désactiver les portefeuilles WazirX au niveau technique, mais nous ne pouvons pas/ne voulons pas le faire. Et quelle que soit l’étendue des débats actuels, nous ne souhaitons pas faire du tort aux utilisateurs.”

Entre-temps, l’intrigue continue de se corser. Apoorva Mittal, une journaliste de l’Economic Times, l’un des principaux médias anglophones de l’Inde, a écrit que CZ lui aurait révélé que la “transaction” entre Binance et l’opérateur WazirX n’avait “jamais été menée à son terme”.

Zhao a toutefois nié qu’une telle conversation ait jamais eu lieu.

Mais un des collègues de la journaliste de l’Economic Times est intervenue pour défendre Mittal, écrivant qu’elle serait heureuse de rafraîchir la mémoire au PDG de Binance avec un “mail” comportant ses citations.

Mittal a ajouté que les utilisateurs de WazirX “sont désemparés et ne disposent d’aucune déclaration officielle sur l’impact de ce changement sur eux”.

Elle a ajouté que Binance, le 7 août, “a désactivé les transactions hors chaîne avec WazirX.”

Et la journaliste a affirmé que Zanmai “explorait la voie légale”, citant des “sources” proches de la société indienne.

Suivez nos liens d’affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy
  • Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l’application NordVPN

Pour investir dans le minage de cryptomonnaies ou les masternodes:

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuite et à nos réseaux sociaux: