Accueil Actualités

Le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud ont un plan “crypto”

Par Tim Alper
Le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud ont un plan “crypto” 101
Source: iStock/Gil-Design

Le BRICS Business Council a examiné la possibilité de créer une cryptomonnaie pour faciliter les règlements entre les pays membres, après que le fonds souverain russe eut présenté une proposition.

Les pays du BRICS - Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud se sont réunis au Brésil cette semaine. Le Fonds d'investissement direct russe (RDIF) a déclaré avoir déposé la motion lors du sommet. Le directeur général et membre du Conseil des entreprises du BRICS, Kirill Dmitriev, a déclaré aux journalistes que cette décision faisait partie de l’objectif actuel des membres du BRICS de réduire leur dépendance à l’égard du dollar américain dans les accords de commerce extérieur.

Lire aussi: Un exchange coréen fraude ses clients pour plus de 300 millions de dollars.

Selon le média RBC, Nikita Kulikov, le fondateur et président du comité consultatif parlementaire sur l’économie numérique, a estimé que la cryptomonnaie proposée le par BRICS serait assez différente de la plupart des autres monnaies numériques.

Il a déclaré que la cryptomonnaie donnerait la possibilité de transférer des obligations de paiement et de créer légalement des accords de paiement contraignants.

Koulikov a déclaré,

"Ce ne sera pas de l’argent en soi. On pourrait appeler cela un système de flux de documents sans papier qui facilite les transactions. ”

Les lecteurs se souviendront peut-être que la Russie et d’autres pays de la CEI ont déjà évoqué l’idée de lancer un jeton numérique ou une cryptomonnaie pour faciliter les paiements transfrontaliers.

Cependant, Moscou semble privilégier un système lui permettant de restreindre l’accès au jeton. Kulikov a précédemment déclaré que le crypto-rouble, s'il devait émerger, ne pourrait être utilisé qu'au niveau interétatique ou interbancaire. Les politiciens ont souligné qu'un tel jeton ne serait pas à usage public ou individuel et ne serait probablement utilisé que par les canaux gouvernementaux officiels ou dans les accords commerciaux interentreprises internationaux.

Cette proposition crypto fait partie d'une discussion plus large du BRICS sur la création d'un système de paiement partagé. Dmitriev a indiqué que les membres du conseil d'administration sont unis dans leur soutien à un tel système.

Les pays du BRICS souhaitent également créer dans les cinq pays un système de paiement électronique basé sur mobile et destiné au grand public, appelé BRICS Pay. La plateforme utiliserait une application mobile liée à des comptes bancaires personnels qui permettrait aux clients de n’importe quel pays de payer leurs achats dans n’importe quel magasin appartenant au BRICS.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles