Accueil Actualités

Un autre exchange japonais a été piraté, 59,7 millions de dollars envolés

Par Tim Alper
Un autre exchange japonais a été piraté, 59,7 millions de dollars envolés 101
Source: iStock/metamorworks

L'exchange crypto japonais Zaif grossit la liste des exchanges victimes d'un piratage cette année. Le montant s’élève à quelque 6,7 milliards de yens (59,7 millions de dollars US).

A 2h15 du matin, le 20 septembre, la société a publié un communiqué officiel, reconnaissant que des pirates informatiques avaient compromis le réseau entre 5 heures et 7 heures du matin, le 14 septembre.

Les criminels ont pu accéder aux portefeuilles en ligne Bitcoin, Monacoin et Bitcoin Cash des utilisateurs, mettant la main sur un total de 4,5 milliards de yens (40 millions de dollars US). La majorité des pertes se concentre sur le Bitcoin, avec 5 966 ​​BTC volés, sachant que la société affirme continuer à enquêter sur l'ampleur des pertes.

Graphique du prix du Bitcoin au cours des dernières 24 heures:

Un autre exchange japonais a été piraté, 59,7 millions de dollars envolés 102

La société mère de Zaif, Tech Bureau, a déclaré qu’elle recevrait un financement de 44,5 millions de dollars de la part de JASDAQ Fisco Digital Asset Group pour éponger les pertes et qu’elle est en contact permanent avec les autorités de réglementation sur la question.

Tech Bureau a également déclaré qu'il sollicitait l'aide de la CAICA, une société de développement de systèmes et de logiciels. Cette dernière aidera l'entreprise à renforcer son réseau de sécurité.

Un autre exchange japonais a été piraté, 59,7 millions de dollars envolés 103
Une capture d’écran du site de Zaif.

Certains affirment que l’exchange a essayé d’étouffer l’affaire et de passer sous silence le piratage. Zaif avait en effet annoncé qu'il suspendait les retraits et les dépôts en Bitcoin, Monacoin et Bitcoin Cash, invoquant “une défaillance du serveur”.

Zaif avait d'abord affirmé que le problème serait résolu sous 48 heures, mais l'exchange a ensuite annoncé qu'il suspendait les transactions pour huit autres cryptos (la sienne, Zaif, ainsi que XCP, BCY, SJCX, FSCC, PEPECASH, CICC et NCXC).

Le réseau de sécurité de Tech Bureau avait déjà été mis en doute au cours des mois précédents. Au début de l’année, l’agence de régulation des services financiers leur avait donné un ordre d’amélioration des affaires, insistant pour que des changements clés soient apportés au fonctionnement des plateformes.

Plus tôt cette année, le rival de Zaif, Coincheck, a été piraté à hauteur de 400 millions de dollars, entraînant un bouleversement dans l'industrie japonaise de la cryptomonnaie.
______

Un autre exchange japonais a été piraté, 59,7 millions de dollars envolés 104
Source: 2018 Internet Organised Crime Threat Assessment par Europol.
Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles