Brésil: La police met fin à une “pyramide” crypto de 769 millions de dollars qui attirait des célébrités

Tim Alper
| 3 min de lecture

La police brésilienne a mis fin à un système pyramidal crypto qui semble avoir attiré un top model, des joueurs de football et d’autres personnes pour un montant de 769 millions de dollars.

Source: mehaniq41/Adobe

La police brésilienne a mis fin à un système pyramidal crypto qui semble avoir attiré un top model, des joueurs de football et d’autres personnes pour un montant de 769 millions de dollars.

Selon Globo et UOL, la police pense qu’un individu surnommé le “cheikh du Bitcoin” (de son vrai nom Francisley Valdevino da Silva) est à l’origine du projet, qui s’articule autour d’une société appelée Forcount et d’une crypto appelée Mindexcoin

Selon les médias brésiliens, elle n’a “aucune valeur marchande” et n’est pas cotée sur le marché des cryptomonnaies

Source: Federal Police

Francisley a été décrit comme la “cible principale” d’une vaste opération baptisée Poyais, lancée par la police fédérale, qui semble avoir été avertie par des investisseurs mécontents. Une centaine d’officiers de police ont mené un total de 20 raids à travers le pays, dans des États tels que Santa Catarina, São Paolo et Rio de Janeiro.

Les avocats représentant les victimes présumées ont affirmé que Forcount et Mindexcoin sont des façades pour une pyramide financière dans laquelle les investisseurs de haut niveau ont été informés qu’ils pouvaient espérer gagner plus en recrutant des membres. Les investisseurs potentiels ont été informés qu’ils pouvaient “louer” des cryptomonnaies et que cela leur permettrait de réaliser des bénéfices de 20 % sur leur mise initiale.

L’une des “victimes” les plus connues à ce jour est le mannequin, personnalité de la télévision et actrice Sasha Meneghel, qui aurait décidé d’investir dans le système présumé après avoir rencontré le “Sheik” lors d’un service religieux chrétien évangélique. 

Plusieurs joueurs de football dont l’identité n’a pas été révélée feraient également partie des victimes, a ajouté le média Globo.

Opération Poyais – démanteler une “pyramide” de cryptomonnaies

La police a expliqué qu’elle avait saisi des caches de lingots d’or, ainsi que des montres de luxe et des montagnes d’argent liquide. Ils ont ajouté que des propriétés avaient également été saisies, et que des comptes bancaires avaient été gelés.

Source: Federal Police

Les agents ont expliqué que le projet avait attiré l’argent de milliers d’investisseurs basés au Brésil, ainsi qu’aux États-Unis et dans “au moins 10 autres pays”.

Les porte-parole de la police ont également ajouté que – comme c’est le cas avec les projets de type pyramide de Ponzi – les opérateurs du projet semblent avoir utilisé l’argent des nouveaux investisseurs pour payer les investisseurs de la première heure.

Mais une grande partie de l’argent était plutôt utilisée par ceux qui se trouvaient au sommet de la “pyramide” pour payer “des biens immobiliers coûteux, des voitures de luxe, des bateaux, des vêtements de marque et des bijoux, ont déclaré les officiers.

Les médias ont ajouté que le ministère américain de la sécurité intérieure était également impliqué dans l’opération.

Le “Sheik” est basé dans la ville de Curitiba, et avait prétendu être à la tête d’une vaste équipe de crypto traders d’élite.

Le mois dernier, des agents ont perquisitionné 15 entreprises dans le cadre d’une opération visant une supposée “pyramide crypto”, tandis que cette semaine, un tribunal brésilien a autorisé une banque à rechercher des actifs dans les portefeuilles cryptos des débiteurs

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse 
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada visitez Bitbuy
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous un portefeuille Ledger
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à nos réseaux sociaux: