Accueil ActualitésActualités Ethereum

Vitalik Buterin dit à la Corée du Sud: séparer la blockchain et les cryptos est difficile

Par Tim Alper
Vitalik Buterin dit à la Corée du Sud: séparer la blockchain et les cryptos est difficile 101
Vitalik Buterin. Source: a video screenshot, Youtube, Business Insider

Le cofondateur d'Ethereum, Vitalik Buterin, a déclaré aux parlementaires sud-coréens que la technologie blockchain et les cryptomonnaies étaient pratiquement indissociables. Le gouvernement coréen a parlé à de nombreuses occasions de sa position en faveur de la croissance de la technologie blockchain, mais aussi de la surveillance des cryptomonnaies.

Alors que Séoul a promis des investissements publics massifs en faveur de la technologie blockchain, qu’elle considère comme un moteur de la croissance économique, la cryptomonnaie est restée un peu à l’écart. Les ICO restent illégales sous toutes leurs formes dans le pays, après que Séoul a maintenu une interdiction controversée plus tôt cette année.

Les entreprises cryptos, quant à elles, ont été dépourvues d’allégements fiscaux l’année dernière. Elles ont également été classées dans la même catégorie juridico-financière que les entreprises de jeux de hasard ou de nuit, tandis que les sociétés de capital-risque ne peuvent plus y investir librement.

En dépit d'appels répétés de la part d'universitaires réputés, de dirigeants d'entreprises du secteur de la chaîne de blocs et de la crypto et de nombreux hommes politiques influents, le gouvernement n'a montré aucun signe indiquant qu'il était prêt à assouplir sa position.

Selon News1, Buterin a déclaré «La blockchain et les cryptomonnaies sont difficiles à séparer. […] Les blockchains publiques reposent largement sur les cryptomonnaies. En tant que telles, les cryptomonnaies sont absolument nécessaires. "

Le cofondateur d'Ethereum a également déclaré: «La qualité des projets ICO s'est améliorée ces derniers temps et continuera de s'améliorer à l'avenir». Aux États-Unis, une division de la Securities and Exchange Commission (SEC) a publié un document indiquant que si un actif numérique était vendu en tant que contrat d’investissement, il devenait un titre financier (security).

Les grandes sociétés sud-coréennes continuent à accélérer le développement de la blockchain. Hier, NH Bank, l’une des plus grandes banques commerciales du pays, a annoncé le lancement du premier service bancaire national P2P. Selon le Digital Daily, la banque affirme que son nouveau service permettra aux utilisateurs de smartphones de payer les impôts, les services publics et autres factures via une plateforme blockchain.

Et selonle média SR, CJ E&M, la plus grande société de divertissement du pays, a déclaré lors d’une conférence blockchain que la technologie était en train de transformer le marché des médias - en parlant de créateurs de contenu partageant leur travail sur des plateformes blockchain et recevant des «micro-paiements» en crypto-devises.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles