Les Canadiens sont « faiblement incités » à utiliser une CBDC selon la Banque du Canada

Thomas Renault
| 2 min de lecture
Les Canadiens sont « faiblement incités » à utiliser une CBDC selon la Banque du Canada

Alors que l’intérêt mondial pour les Monnaies Numériques de Banque Centrale (CBDC) ne cesse de croître, la Banque du Canada révèle une perspective différente pour ses citoyens. Selon un document de discussion de la banque centrale, la majorité des Canadiens bénéficient déjà d’un accès aisé aux services financiers, réduisant ainsi leur motivation à se tourner vers une CBDC.

Acceptation potentielle d’une CBDC au Canada : un défi

La perception courante selon laquelle la Monnaie Numérique de Banque Centrale (CBDC) serait largement acceptée par le public pourrait ne pas correspondre à la réalité canadienne. Un récent document de la Banque du Canada met en lumière un scénario hypothétique où l’argent liquide serait quasiment supprimé pour analyser comment une CBDC pourrait venir en aide aux populations moins bancarisées. Le constat est clair : la majorité des Canadiens, étant déjà bien desservis par les services financiers, auraient de “faibles incitations” à se tourner vers une telle monnaie numérique.

Avec 98 % des adultes disposant d’un compte bancaire et la grande majorité ayant accès à des cartes de crédit et une connexion Internet de qualité, l’utilité d’une CBDC est mise en question. La disparition de l’argent liquide présenterait également un défi pour ceux qui sont réticents à la technologie ou dépendent principalement de l’argent comptant. 

Les commerçants, quant à eux, pourraient hésiter à accepter une CBDC, réduisant encore plus sa pertinence. Plutôt que de se concentrer uniquement sur une CBDC, le document suggère d’autres moyens de soutenir les personnes moins bancarisées, telles que l’amélioration de l’accès à Internet ou la mise à disposition de comptes bancaires à faible coût.

L’argent liquide demeure essentiel

Malgré l’engouement mondial pour les monnaies numériques, l’argent liquide reste un pilier incontestable des systèmes de paiement, en particulier pour faire face aux situations d’urgence. Le document souligne que sans argent liquide, il serait impossible d’effectuer des paiements hors ligne lors de catastrophes naturelles ou de pannes d’électricité généralisées. 

Il est donc impératif d’encourager les innovations en matière de paiements numériques qui peuvent fonctionner hors ligne, tout en continuant à fournir de l’argent liquide. La Banque du Canada réaffirme son engagement à émettre de l’argent tant qu’il y aura une demande, ne considérant l’introduction d’une CBDC que dans un contexte sans cash ou avec une adoption généralisée de cryptomonnaies étrangères comme le Bitcoin.

Source : Cointelegraph