Accueil ActualitésActualités Bitcoin

Le magazine pro-cannabis High Times change d’avis sur le Bitcoin

Par Sead Fadilpašić
Le magazine pro-cannabis High Times change d’avis sur le Bitcoin 101
Source: High Times

Le magazine new-yorkais High Times, qui a récemment fait parler de lui pour son approche pro-cannabis, a annoncé qu'il n'accepterait pas le Bitcoin lors de son introduction en bourse qui vise à lever jusqu'à 50 millions de dollars US.

La compagnie avait précédemment déclaré qu'elle espérait que l'ajout de cryptomonnaies "permettrait à un groupe beaucoup plus large d'investisseurs venant du monde entier" de participer.

Les cryptomonnaies que la société voulait accepter étaient le Bitcoin et l'Ether. Dans un document déposé auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis, High Times a précisé que cette annonce était une erreur et qu’elle n’accepterait pas le Bitcoin. Le document ne fait pas du tout mention d'Ether.

High Times précise que "Ce communiqué de presse a été diffusé par erreur car la Société n’acceptera pas le Bitcoin comme moyen de paiement pour acquérir des actions. Comme le prévoit le contrat de souscription relatif à l'offre, la Société n'acceptera que les chèques, les cartes de crédit, les virements ou le système américain ACH (Automated Clearing House) comme moyen de paiement".

High Times, qui a été une voix pour la communauté pro-cannabis depuis 1974, avait précédemment affirmé qu’”avec un magazine et un site internet toujours très forts, beaucoup de joueurs étaient impatients de prendre des parts".

Avoir une première introduction en bourse qui accepterait les cryptomonnaies pourrait contribuer à l'adoption des celles-ci. Les introductions en bourse représentent en effet plusieurs milliards de dollars. À titre d’exemple, le marché des introductions en bourse aux États-Unis a rebondi en 2017 quand 133 entreprises privées se sont ouvertes au public et ont collecté 30,4 milliards de dollars US et l’introduction de 33 entreprises en bourse a représenté une valeur de 79% supérieure à l'année précédente, selon Mergermarket, une société spécialisée analyse de données et en recherche sur les fusions et acquisitions.

Il existe une course pour mettre le cannabis sur la blockchain, les deux industries ont beaucoup en commun. La blockchain est censée être utile pour valider la conformité des pots cultivés et distribués à travers les États-Unis, le Canada et d'autres pays. Elle sera également utile pour créer un registre fiable des achats et des préférences des clients, ce qui permettra aux producteurs de savoir quel type de cannabis cultiver et commercialiser.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles