Celsius Network bouleverse le staking d’Ether

Benoit de Jessey
| 3 min de lecture
Source: AdobeStock / Rafael Henrique

Le staking d’Ether (ETH) par Celsius Network a récemment fait l’objet d’une attention particulière. Cette stratégie, qui a provoqué un allongement significatif de la file d’attente des validateurs Ethereum, soulève des questions cruciales sur l’avenir du réseau Ethereum et de son passage à la preuve d’enjeu (Proof-of-Stake).

Le changement de stratégie de staking de l’Ether par Celsius Network

Celsius Network, un prêteur de cryptomonnaie en difficulté, a récemment fait une manœuvre d’ampleur en déposant environ 745 millions de dollars d’ETH dans des contrats de staking en l’espace de deux jours. Cette décision a eu pour effet d’étirer la file d’attente pour les nouveaux validateurs sur le réseau Ethereum.

Cette stratégie intervient dans un contexte particulièrement délicat pour Celsius. En effet, la société a déposé le bilan en juillet dernier, en raison de problèmes de liquidité dus à la chute des prix des cryptomonnaies et à une vague de retraits d’utilisateurs.

L’impact sur la file d’attente des validateurs Ethereum 

Il est important de comprendre le processus de staking pour saisir l’ampleur de cette situation. Le staking est une activité qui consiste à immobiliser une certaine quantité de cryptomonnaie dans un réseau pour contribuer à ses opérations, comme la validation de transactions, en échange de récompenses. Dans le cas d’Ethereum, le staking est devenu une activité clé depuis que le réseau a commencé sa transition vers un modèle de preuve d’enjeu (Proof-of-Stake).

Si Celsius Network décide de staker l’intégralité des 428 000 tokens qu’elle détient, cela ajoutera six jours et 15 heures au temps d’attente pour devenir un validateur. Cela signifie que toute personne ou entité souhaitant devenir un validateur Ethereum devra attendre un total de 45 jours. Cette situation a des implications importantes pour le réseau Ethereum, car elle pourrait dissuader de nouveaux acteurs de participer au staking, ce qui pourrait à son tour affecter la sécurité et la stabilité du réseau. 

De plus, cette situation met en évidence l’importance de la gestion stratégique du staking. Avec une file d’attente aussi longue, il est essentiel pour les acteurs du réseau Ethereum de planifier soigneusement leurs activités de staking. Cela est particulièrement vrai pour les grandes entités comme Celsius Network, dont les actions peuvent avoir un impact significatif sur l’ensemble du réseau.

Il est important de noter que, bien que cette situation puisse sembler préoccupante pour certains, elle est en réalité le signe d’une adoption croissante de la blockchain Ethereum et de son modèle de preuve d’enjeu. En effet, l’augmentation de la demande pour devenir validateur est un indicateur positif de l’intérêt pour le réseau Ethereum et de sa robustesse.

Cependant, cette situation soulève également des questions sur l’équité et l’accessibilité du réseau Ethereum. Avec une file d’attente de 45 jours pour devenir validateur, il est clair que seuls ceux qui ont les ressources nécessaires pour attendre une telle période peuvent participer activement à la sécurisation du réseau. Cela pourrait potentiellement conduire à une centralisation accrue du réseau, ce qui est contraire à l’idéal de décentralisation sur lequel repose la blockchain.

En conclusion, le changement de stratégie de staking de l’Ether par Celsius Network a mis en lumière des défis importants auxquels le réseau Ethereum doit faire face dans sa transition vers un modèle de preuve d’enjeu.

Sources : Twitter