16 juin 2022 · 4 min read

Celsius (CEL) aurait fait appel à Citigroup pour évaluer ses options

Le prêteur crypto Celsius Network (CEL) aurait engagé le géant financier Citigroup pour le conseiller sur ses options après que Celsius a suspendu les retraits, les swaps et les transferts entre comptes en début de semaine. Par ailleurs, le PDG de Celsius, Alex Mashinsky, qui a essuyé de nombreuses critiques, a pris la parole sur Twitter.

Alex Mashinsky. Source: capture video, Youtube/Mr Money TV

Selon le média The Block, deux "sources familières avec le sujet" ont affirmé que Celsius avait demandé l'aide de Citigroup sur des questions telles que "le financement potentiel". 

Cryptonews.com a contacté Celsius et Citigroup pour leur demander des commentaires.

L'une des sources aurait déclaré au média que Citigroup et Celsius avaient déjà collaboré auparavant : Citigroup avait alors conseillé Celsius sur des questions relatives à sa filiale de minage. Les deux parties auraient discuté du projet de Celsius de s'introduire en bourse par le biais d'une offre publique initiale (IPO).

Les deux parties discuteraient également des possibilités de financement telles que celle de Nexo (NEXO), un prêteur crypto concurrent. Nexo a fait une offre pour avoir le droit de prendre le contrôle des "actifs admissibles restants" de Celsius - y compris le "portefeuille de prêts garantis" de ce dernier."

Les sources ont toutefois appelé à la prudence. L'une d'entre elles aurait déclaré :

"Ce n'est pas comme si Citi allait donner à Celsius de l'argent provenant de son bilan".

Cette nouvelle fait suite à un article paru hier dans le Wall Street Journal, qui citait également des "personnes connaissant bien le dossier", selon lesquelles Celsius avait "engagé des avocats spécialisés dans la restructuration" du cabinet d'avocats Akin Gump Strauss Hauer & Feld.

Le cabinet d'avocats, spécialisé dans les affaires de faillite, aurait été engagé pour "donner des conseils sur les solutions possibles" aux "problèmes financiers croissants" de Celsius.

Entre-temps, Alex Mashinsky est revenu sur Twitter pour la première fois depuis le 12 juin pour appeler à la "patience".

Le 12 juin, un jour avant que Celsius n'annonce la suspension des retraits, Mashinsky a réfuté les affirmations selon lesquelles les "comptes" de Celsius avaient été "verrouillés", accusant un utilisateur de Twitter qui écrivait sur le sujet de répandre le "FUD [peur, incertitude, doute] et désinformation."

Depuis le 13 juin, cependant, Mashinsky s’est volatilisé de Twitter avant de réapparaître dans la soirée du 15 juin pour affirmer que son équipe travaillait désormais sans relâche pour résoudre les problèmes de l'entreprise. Il a expliqué :

"Nous nous concentrons sur vos préoccupations et nous sommes reconnaissants d'avoir entendu autant de témoignages. Le fait de vous voir vous rassembler est un signe clair que notre communauté est la plus forte du monde. C'est un moment difficile ; votre patience et votre soutien sont essentiels pour nous."

Les réponses ont été nombreuses, certains affirmant que leurs "économies" étaient entre les mains de Celsius. Un utilisateur de Twitter a affirmé qu'il leur avait fallu "quatre ans et 100 heures de travail chaque semaine pour économiser" l'argent qu'ils avaient bloqué dans Celsius. Il a ajouté que l’inquiétude les empêchait de trouver le sommeil.

L'un des principaux détracteurs du secteur crypto et défenseur de l'or Peter Schiff a également tenu à faire entendre sa voix - comme c'est souvent le cas lorsque la volatilité impacte les marchés.

Schiff et Mashinsky se sont affrontés à de nombreuses reprises dans le passé, et le premier a profité de l'occasion pour lancer une pique au PDG de Celsius, écrivant :

"Lorsque vous et moi avons débattu [...], j'ai fait remarquer que vous deviez prendre beaucoup de risques avec vos dépôts pour payer des intérêts aussi élevés. Vous avez nié que c'était le cas et m'avez assuré, ainsi qu'à tous vos clients qui écoutaient, que vous ne preniez aucun risque !".

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy
  • Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage de cryptomonnaies ou les masternodes:

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuite et à nos réseaux sociaux: