Accueil ActualitésActualités Bitcoin

Ce membre du Congrès américain est contre “l’argent centralisé”

Par Fredrik Vold
Ce membre du Congrès américain est contre “l’argent centralisé” 101
Tom Emmer. Source: Twitter/@MNFarmBureau

Le membre du Congrès américain Tom Emmer a attiré l'attention de nombreux fans de crypto lorsqu'il a déclaré que les systèmes monétaires centralisés "n’avaient jamais été bons, peu importe où ils aient été essayés".

Dans un podcast, animé par le co-fondateur de Morgan Creek Digital, Anthony Pompliano (dit Pomp), et mis en ligne hier, le membre républicain du Congrès du Minnesota a mis en garde à plusieurs reprises contre les dangers d'un contrôle centralisé de la monnaie. Il a notamment donné des exemples tels que la manière dont le gouvernement chinois peut contrôler les portefeuilles des téléphones portables ainsi que le projet Libra de Facebook, qu'il a qualifié de "grand concept".

Citant le classique de l'économiste autrichien F.A. Hayek, The Road to Serfdom, Emmer a indiqué que dans tous les systèmes monétaires centralisés, il faut qu’il y ait une ou des personnes qui soit en charge de la façon dont l'argent est distribué:

"[...] ça marche plutôt bien si c'est vous cette personne en charge ou si vous êtes dans le bon groupe. Mais au bout d'un certain temps, si vous n'y êtes pas, si ce n'est pas vous qui décidez de la distribution, ça se terminera toujours de la même façon. Et ce système n'a jamais été bon, peu importe où il a été essayé", a déclaré le membre du Congrès.

Lire aussi: Bitcoin, Ethereum, Ripple: les milliardaires de la cryptomonnaie.

Interrogé sur l'état actuel du système monétaire américain, Emmer, qui est également membre du groupe bipartite et pro-crypto Congressional Blockchain Caucus, a déclaré qu'il pense que le gouvernement "a dépensé beaucoup trop d'argent" avec la crise du COVID-19. Il a également souligné qu’il restait encore "1 000 milliards de dollars" dans les différentes trésoreries de l'Etat, qui attendent d’être injectés dans l'économie.

"Je ne sais pas pourquoi nous sommes si arrogants et pourquoi nous ne pouvons pas être l'Union soviétique ou la République de Weimar", a averti le député.

Plus tard dans l'interview, Pompliano a rappelé au député sa déclaration précédente concernant le récent piratage de Twitter ; Emmer avait tweeté: "Bitcoin n'est pas le problème. C'est le contrôle centralisé qui l'est".

"Ce n'est pas Bitcoin qui a causé le problème, c'est Twitter", a répété une fois de plus le membre du Congrès, tout en ajoutant que beaucoup de ses collègues au Congrès, malheureusement, ne comprennent pas bien cela.

Emmer a également déclaré : "J'espère que la monnaie traditionnelle survivra et que nous ne nous débarrasserons jamais complètement d'une forme tangible pour faire des échanges".

"Le Bitcoin et la blockchain ne vont pas disparaître. Cela va continuer à devenir de plus en plus important, et cela va progresser", a conclu le membre du Congrès.
___
Regardez l'intégralité de l'interview du membre du Congrès Tom Emmer sur le podcast de Pomp:

_________________________________

Suivez nos liens d'affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies; Zone SEPA Europe et citoyens français:

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada:

Pour acheter des cryptomonnaies à travers le monde:

Pour investir dans le minage ou les masternodes:

Pour transiger vos cryptos de façon anonyme:

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins:

Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies:

Pour accumuler des cryptos en jouant:

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

________________

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles