Accueil ActualitésActualités Bitcoin

Une facture de 16 000$ pour une église évangélique russe qui minait du Bitcoin

Par Tim Alper
Une facture de 16 000$ pour une église évangélique russe qui minait du Bitcoin 101
The Bible in Russian. Source: iStock/Artem Burduk

Un tribunal russe a obligé une église évangélique à payer une facture de 16 000$ pour avoir miné des cryptomonnaies.

Dans une affaire civile, la Cour d'arbitrage d'Irkoutsk s'est prononcée en faveur du fournisseur d’électricité Irkutskenergo, qui avait allégué que l'église Grace avait commencé à utiliser une quantité d'électricité excessivement élevée en mai 2017 et avait facturé le groupe religieux en conséquence.

L'énergie est fortement subventionnée en Russie et les habitants d'Irkoutsk bénéficient des prix de l'électricité parmi les plus bas de la planète. Cependant, les fournisseurs d'énergie n'offrent des tarifs subventionnés qu'aux utilisateurs résidentiels et non industriels. Les mineurs illégaux peuvent ainsi se voir facturer les taxes industrielles de manière rétrospective.

Selon Interfax et FTimes, Grace avait contesté les accusations du fournisseur et nié qu’il utilisait de l’électricité pour miner du Bitcoin, affirmant que, en mai dernier, l’église avait installé plusieurs imprimantes pour “produire de la littérature religieuse”.

Cependant, le tribunal a mis en évidence que les imprimantes n’utilisaient en réalité qu’une petite fraction de l’énergie dont s’est servie Grace pendant cette même période. Irkutskenegro a déclaré que l'église avait consommé pas moins de 2 millions de kW/h de mai à août 2017.

Ce n'est pas le seul cas surprenant de minage de cryptos non autorisé en Russie. Le 9 février 2018, des scientifiques d'un centre nucléaire russe ont par exemple été arrêtés pour avoir utilisé des ressources du centre pour miner des cryptomonnaies.

L’affaire présente également des similitudes avec celle d’un résident de Cherepovets qui avait un appartement rempli de rigs de minage et a ensuite été condamné à payer des frais similaires.

Les parlementaires russes ont fait marche arrière en ce qui concerne l’idée d’inclure une définition du minage de cryptomonnaies dans un cadre législatif tant attendu.

Comme on vous en a déjà parlé, le responsable du comité chargé de superviser les projets de loi a déclaré au début du mois que le minage de la cryptomonnaie serait défini de manière à ce que les mineurs puissent être taxés, bien que la "cryptomonnaie" et des termes similaires ne soient pas définis légalement.

Cette décision a suscité de vives critiques de la part des experts en fintech, en droit et en informatique du pays.

Selon Interfax, le comité a annoncé son intention de ne pas mentionner le minage de cryptomonaie dans les projets de loi, de même pour les cryptomonnaies, bien que le gouvernement envisage toujours de taxer les mineurs pour leurs “activités entrepreneuriales”. Les critiques du pays ont fait valoir que cela ne faisait que compliquer davantage la question.

Les projets de loi ont déjà passé leur première audience et sont censés recevoir une deuxième et dernière lecture à la fin du mois d’octobre, une date limite que les législateurs auront du mal à respecter.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles