La CIA va créer son propre ChatGPT pour mener des enquêtes

Thomas RENAULT
| 2 min de lecture

cia chatgpt enquete

Selon des informations récentes, la CIA développerait son propre outil IA de type ChatGPT afin de mener des enquêtes en source ouverte. Le projet vise à doter l’agence de renseignement des moyens d’analyser en profondeur des informations publiques. Il marque un progrès notable dans les techniques d’investigation et montre l’importance grandissante de l’intelligence artificielle (IA) en matière de sécurité nationale.

La CIA et ChatGPT : vers un nouvel horizon d’investigation


La CIA, l’agence centrale de renseignement des États-Unis, a pour projet de concevoir et de déployer son propre bot IA à la manière de ChatGPT, destiné aux investigations. Selon un rapport de Bloomberg, cet outil inédit aurait pour mission de permettre aux analystes d’accéder à des informations en source ouverte de manière plus efficace, en fouillant les informations publiques pour trouver des pistes dans leurs enquêtes.

cia developpe un outil type chatgpt
Siège de la CIA, berceau du nouveau ChatGPT d’investigation. Source : Bloomberg

Les responsables de l’agence ont exprimé leur intention de mettre en œuvre cet outil prochainement. Randy Nixon, directeur de l’entreprise en source ouverte de la CIA, a mentionné que l’agence avait évolué, passant de l’utilisation de journaux et de la radio, à l’internet basique et au big data.

Réponses instantanées et respect de la confidentialité


Ce développement technologique intervient après que des critiques ont qualifié les méthodes actuelles de traitement des données publiques disponibles par la CIA de “lentes”. Le nouvel outil permettra à ses utilisateurs de voir la source originale des informations collectées et offrira une fonction de chat, pour poser des questions aux machines et obtenir des réponses également sourcées.

Il n’a pas été mentionné sur quel modèle la CIA construit son nouvel outil, ni les protections de la vie privée qu’il intégrera, bien que Nixon ait déclaré qu’il « suit de près » la loi sur la confidentialité aux États-Unis. L’outil devrait être accessible dans les 18 agences qui composent le renseignement américain, y compris la NSA, le FBI et les agences dirigées par l’armée.

L’adoption croissante de l’IA par les Agences Gouvernementales


L’initiative récente de la CIA s’inscrit dans une tendance où diverses agences gouvernementales confirment leur usage croissant de l’IA. Le 12 septembre, Gary Gensler, président de la SEC, a confirmé devant le Sénat américain l’utilisation d’outils IA par son département. Ces outils servent à surveiller l’industrie financière et à détecter des signes de fraude et de manipulation.

Dans un discours le 17 juillet, Gensler a salué l’utilisation des outils IA, soulignant que le personnel de la SEC pourrait bénéficier davantage de l’IA pour :

« la surveillance du marché, la révision des divulgations, les examens, la mise en application et l’analyse économique ».

Source : Cointelegraph