Polémique autour du plan de redressement de 47 millions USD de CoinFLEX

La plateforme de dérivés cryptos et de rendement CoinFLEX vise à transformer la dette d'un de ses clients (présenté comme "très intègre") en un jeton appelé Recovery Value USD (rvUSD) afin de financer les retraits d'autres clients. Cette stratégie ne fait pas l'unanimité.

Source: Adobe/Web Buttons Inc

L’exchange procèdera à l’émission de 47 millions de rvUSD au prix de 1 USD par jeton, ce qui permettra de lever 47 millions de dollars.

Les acheteurs potentiels se verront offrir un taux annuel en pourcentage (TAEG) de 20 % en plus d'autres avantages, notamment 2,5 millions de jetons FLEX (2,3 millions USD) distribuées proportionnellement à tous les détenteurs.

Cependant, un certain nombre d'observateurs de l'industrie ont rapidement fait remarquer que ce plan présente des similarités évidentes avec les systèmes de Ponzi.

"Quelqu'un peut-il me rappeler comment s'appelle ce mécanisme où vous avez besoin de nouveaux investisseurs afin de payer les anciens investisseurs ?" a déclaré Joey Politano, économiste et analyste en gestion financière au Bureau américain des statistiques du travail (US Bureau of Labor Statistics).

"Vous prêtez de l'argent et vous ne pouvez pas récupérer la dette ? Pas de problème, la DeFi a la solution ! Émettez un shitcoin aléatoire et laissez les participants au marché se battre entre eux pour le privilège de détenir des dettes, mais sans mécanisme de recouvrement", a déclaré un autre utilisateur de Twitter.

La semaine dernière, CoinFLEX a annoncé qu'elle suspendait les retraits en raison des conditions extrêmes du marché et de l'incertitude entourant une certaine contrepartie dont le compte est devenu négatif pendant la récente période de volatilité du marché.

Dans le livre blanc relatif à l'émission de rvUSD, CoinFLEX a écrit que dans des circonstances normales, ils liquideraient automatiquement une position qui "est à court de fonds propres".

Cependant, la société a déclaré que l'individu avait toujours répondu à tous les appels de marge avant cet incident et qu'il avait également un "compte de recours en non-liquidation", ce qui signifie qu'il ne serait pas liquidé en échange de la garantie personnelle des fonds propres de son compte.

"L'individu est une personne très intègre aux moyens importants, qui connaît des problèmes de liquidité temporaires en raison d'un resserrement du crédit (et des prix) sur les marchés cryptos (et les marchés non cryptos), qui détient des participations importantes dans plusieurs sociétés privées de type licorne et un portefeuille important", a déclaré la plateforme.

Dans un billet de blog, Mark Lamb, PDG de CoinFLEX, a affirmé qu'il existait un "intérêt significatif" pour les jetons parmi certains gros acheteurs potentiels. Lamb a ajouté que si l'émission de jetons rvUSD est entièrement souscrite, la plateforme reprendra les retraits à partir du jeudi 30 juin.

Pendant ce temps, le jeton natif de la plateforme, FLEX, a connu une tendance à la baisse récemment. Il a chuté de 47 % en une seule journée et de 80 % en une semaine, s'échangeant à 0,917 USD (à 7 h 30 UTC). Globalement, il est en hausse de 354 % en un an et en baisse de 88 % par rapport à son record historique de 7,56 USD atteint en décembre dernier.

Evolution du prix de FLEX sur 7 jours. Source: coingecko.com

 

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy
  • Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage de cryptomonnaies ou les masternodes:

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuite et à nos réseaux sociaux: