Accueil Actualités

La concurrence pour les clients cryptos s’accentue entre les banques européennes

Par Fredrik Vold
La concurrence pour les clients cryptos s’accentue entre les banques européennes 101
Source: Falcon Private Bank

La concurrence entre les banques pour attirer les entreprises et les particuliers intéressés par la crypto-économie s’intensifie lentement en Europe après que la première banque suisse a annoncé l’introduction de transferts directs de cryptomonnaies à la fois pour le marché de détail et le marché institutionnel.

Selon la Falcon Private Bank basée en Suisse, la société permet à ses clients d'effectuer des virements en Bitcoin, Bitcoin Cash, Ether et Litecoin vers et depuis leurs propres "portefeuilles Falcon séparés" convertissant ces crypto-monnaies en monnaies fiduciaires.

Les actifs numériques sont intégrés aux relevés de compte, et les ordres d'achat ou de vente de crypto-devises peuvent être placés à partir de la solution bancaire en ligne, selon la banque.

La Falcon Private Bank, fondée en 1965 sous le nom de Ueberseebank et actuellement détenue par le fonds souverain d’Abou Dhabi, permet également à ses clients de conserver des cryptomonnaies à l’aide d’une solution exclusive, selon le document publié sur son site Web.

"Falcon a une nouvelle fois saisi l'opportunité de démontrer son expertise en tant que leader du marché des actifs numériques en fusionnant les services de banque privée traditionnels avec des solutions financières innovantes", a déclaré le directeur général de la banque, Martin Keller, dans un communiqué.

En 2017, Falcon Private Bank disposait d'un actif de 1,735 milliard de CHF (1,74 milliard USD) et était la 96e plus grande banque de Suisse, selon TheBanks.eu, un site web sur les services bancaires en Europe. En 2017, la banque a enregistré une perte annuelle de 28,40 millions de CHF. La banque avait 278 employés en 2017.

Par le passé, plusieurs autres banques ont introduit des offres similaires à celles de Falcon, les exemples principaux étant la Union Bank et la Bank Frick, basées au Liechtenstein.

Début 2018, Bank Frick était la première banque du Liechtenstein à ajouter le trading de crypto-devises à son portefeuille de produits. Cependant, la banque ne desservait pas les clients particuliers, l’offre s’adressant exclusivement au secteur institutionnel.

L’Union Bank, quant à elle, a adopté une approche différente à l’égard de l’industrie des cryptomonnaies: en août dernier, elle a annoncé son intention de devenir la première banque entièrement réglementée à émettre son propre security token, ainsi que son propre stablecoin.

Depuis janvier 2019, Bank Frick semble avoir pris le leadership parmi les deux, une gamme complète de solutions «Blockchain Banking» étant disponible sur son site Web. Cependant, Union Bank n'a pas mis à jour la section blockchain de son site web depuis la publication de l'annonce originale il y a 6 mois.

Dans le même temps, comme indiqué en septembre 2018, la start-up suisse SEBA Crypto a levé 103 millions USD pour créer une banque proposant des services de crypto-monnaies aux entreprises et aux investisseurs.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles