Accueil Actualités

La Biélorussie peut-elle utiliser Bitcoin contre les sanctions américaines et de l'UE?

Par Tim Alper
La Biélorussie peut-elle utiliser Bitcoin contre les sanctions américaines et de l'UE? 101
Source: Adobe / Aliaksandr Marko

Alors qu'une grande partie de la communauté internationale s’indigne contre le gouvernement dirigé par Alexandre Loukachenko en Biélorussie à la suite d'une récente élection générale controversée, la menace d'une nouvelle vague de sanctions économiques dirigées par les États-Unis contre la nation et ses dirigeants est devenue très probable.

L'Union européenne a déclaré récemment que ses ministres des affaires étrangères envisageaient déjà des "sanctions ciblées", le secrétaire d'État américain Mike Pompeo évoquant également l'idée d'imposer des sanctions financières à Minsk.

Cette décision a conduit de nombreuses personnes dans la région à se demander si l'industrie crypto de la Biélorussie ne pourrait pas entrer en jeu, devenir une cible ou bien aider Minsk à éviter les sanctions.

Un certain nombre de pays qui se sont trouvés en désaccord avec les États-Unis ont déjà tenté de se tourner vers les cryptomonnaies avec des résultats mitigés.

Alors que la Corée du Nord aurait perfectionné l'art de faire d’attaquer les échanges de cryptomonnaies basés dans les pays alliés aux États-Unis, le Venezuela a eu moins de chance avec un président "assis sur" de grandes quantités de bitcoins (BTC) et d'ethers (ETH) qu'il aurait du mal à déplacer.

Lire aussi: Les Russes peuvent-ils vraiment surveiller Bitcoin, Ethereum et Monero?

S'adressant au média russe RBC, des experts ont déclaré que même si la Biélorussie devait trouver un moyen de contourner les sanctions en utilisant de la cryptomonnaie, ça ne serait guère plus qu'un "pansement", l'économie étant aspirée dans la récession en raison des implications plus larges des sanctions économiques. Les experts ont déclaré que des efforts similaires au Venezuela et en Iran, deux pays ayant eu recours aux cryptomonnaies, n'avaient pas réussi à sauver les économies de ces pays.

La situation de la Biélorussie est cependant quelque peu différente, puisque le pays mène une politique active en faveur des cryptos depuis plus de deux ans maintenant et a développé une industrie crypto très rentable dans le parc de haute technologie de Minsk, qui vaut plusieurs millions de dollars.

Ce parc a été un succès économique, avec des recettes de 2 milliards de dollars en 2019, soit 4% du PIB du pays. En tant que tel, il pourrait bien devenir une cible pour ceux qui élaborent des plans de sanctions.

Le même média cite Valery Petrov, vice-président du développement et de la régulation du marché pour l'Association russe de l’industrie crypto et blockchain, comme ayant déclaré que si des sanctions étaient imposées sur le secteur des technologies de l'information, elles pourraient "instantanément" polariser le secteur de la cryptomonnaie biélorusse.

Il a déclaré,

"Les sanctions contre l'industrie informatique en Biélorussie feront que l'industrie sera soit alignée sur la Russie, soit à l’opposé, sur la Pologne, car les entreprises réagiront instantanément"

Les sanctions de l'UE, a ajouté M. Petrov, forceraient effectivement la Biélorussie à choisir un camp, et pourraient même faire en sorte que le pays s'aligne sur la Chine qui poursuit aussi activement une politique commerciale pro blockchain.
_________________________________

Suivez nos liens d'affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies; Zone SEPA Europe et citoyens français:

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada:

Pour acheter des cryptomonnaies à travers le monde:

Pour investir dans le minage ou les masternodes:

Pour transiger vos cryptos de façon anonyme:

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins:

Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies:

Pour accumuler des cryptos en jouant:

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

________________

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles