Accueil Actualités

Le chaos QuadrigaCX s’intensifie et le tribunal est saisi

Par Tim Alper
Le chaos QuadrigaCX s’intensifie et le tribunal est saisi 101
Source: iStock/solidcolours

Au Canada, un tribunal a placé QuadrigaCX, un exchange canadien de cryptomonnaies, sous protection administrative, lui accordant une protection de 30 jours contre les créances des créanciers.

Le tribunal a également annoncé avoir nommé la société financière Ernst & Young en tant que tierce partie indépendante chargée de superviser l’administration du tribunal.

Le tribunal supervisera maintenant les affaires financières de la bourse et ouvrira probablement une enquête approfondie sur l'affaire, la communauté crypto débordant déjà de théories. Certains prétendent même que le PDG de la société, Gerald Cotten, âgé de 30 ans, aurait simulé sa mort et pourrait être en vie, se cachant en Inde après avoir «fui» avec les fonds manquants. D'autres pensent que le cofondateur Michael Patryn a utilisé un faux nom et qu’il s'agirait en réalité d'Omar Dhanani, qui a été reconnu coupable de fraude aux États-Unis et libéré en 2007.

De nombreuses questions trouveront peut-être réponses lorsque le tribunal aura accès à l’ordinateur portable crypté de Cotten, qui, selon la CBC, sera bientôt transmis à un contrôleur nommé par le tribunal.

Le Vancouver Sun précise que des documents judiciaires «montrent que QuadrigaCX avait été confronté à des problèmes de liquidités au cours de la dernière année. La Banque Canadienne Impériale de Commerce [CIBC - une grande banque commerciale] a gelé environ [19,6 millions USD] de ses fonds détenus sur le compte d'un tiers en janvier 2018».

_____
Peter Van Valkenburgh, directeur de la recherche au Coin Centre, commente sur ce que la mort du fondateur de l’exchange illustre à propos de Bitcoin. Il parle avec Joe Weisenthal, Romaine Bostick et Caroline Hyde de Bloomberg.

_____

Mardi, la société a publié un communiqué: «Ces dernières semaines, nous avons beaucoup travaillé pour résoudre nos problèmes de liquidités, notamment la localisation de nos très importantes réserves de cryptomonnaies conservées dans des portefeuilles hors-ligne. Malheureusement, ces efforts n'ont pas abouti. Étant donné que nous ne pouvions pas résoudre ces problèmes […], nous ne voulions pas que le trading se poursuive sur notre plateforme. Nous avons demandé la protection des créanciers pour aider à résoudre ces problèmes et préserver les intérêts de nos clients».

La bourse a tenté de résoudre d'importants problèmes de liquidités après le décès du PDG, qui semble être décédé avec les codes d'accès de 115 000 portefeuilles censés contenir quelque 190 millions USD, rendant l’accès impossible.

L’échange, qui est le plus important au Canada, semble également avoir de gros problèmes d’endettement, des accusations de pratiques déloyales étant aussi à l’encontre de la société. Comme indiqué précédemment sur Cryptonews.com, un utilisateur de Reddit a affirmé que plusieurs portefeuilles avaient initié des transactions peu de temps après que l'affaire QuadrigaCX ait été annoncée.

Les chercheurs de Zerononcense ont également affirmé avoir retracé les transferts de cryptomonnaies d'au moins 31 portefeuilles de clients vers des comptes appartenant à l'entreprise.

____

Réactions sur Twitter:

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles