Cronos Labs démarre la phase de sélection pour son incubateur à 100 millions de dollars

Matthieu Dumas
| 4 min de lecture

Cronos Labs, l’accélérateur d’écosystème de la chaîne Cronos, a annoncé l’ouverture de son troisième programme d’incubation pour les startups de la blockchain. Ce programme, soutenu par un fonds de 100 millions de dollars, vise à accompagner les projets innovants dans les domaines de la finance décentralisée (DeFi) et des jeux sur blockchain (GameFi), et à favoriser le développement de l’écosystème Cronos. Cronos recherche des projets axés sur la création de cas d’utilisation pratiques susceptibles de favoriser l’adoption d’applications décentralisées (DApps).

Cronos Labs Lance son Troisième Programme d’Incubation

La phase de recrutement du programme d’incubation a débuté lors de la Korea Blockchain Week, du 4 au 8 septembre. Les startups intéressées peuvent postuler sur le site web de Cronos Labs. Les résultats seront annoncés fin septembre, et le programme débutera en octobre.

Cronos est une chaîne publique compatible avec Ethereum, qui utilise le réseau Cosmos et le protocole IBC pour assurer l’interopérabilité et la scalabilité. Elle offre aux développeurs un environnement optimisé pour déployer des applications décentralisées (dApps) à faible coût et à haute performance. Elle supporte plus de 30 cryptomonnaies différentes, dont le Bitcoin (BTC), l’Ethereum (ETH), le Tether (USDT) ou le Dogecoin (DOGE).

Le programme d’incubation de Cronos Labs est un programme à distance de 12 semaines, qui accueille jusqu’à 8 startups à la fois. Chaque startup bénéficie d’un mentorat, de master classes, d’un soutien financier et marketing, et d’une mise en relation avec des partenaires stratégiques. Le programme se termine par une journée de démonstration, qui permet aux startups de présenter leurs produits et de lever des fonds.

Cronos Labs recherche des projets qui utilisent la blockchain et l’intelligence artificielle (IA) pour créer des solutions innovantes et pratiques, qui contribuent à l’adoption des dApps par les utilisateurs. Il s’intéresse notamment aux projets qui exploitent l’IA pour offrir une vitesse et une efficacité inégalées, ou qui développent des infrastructures décentralisées pour démocratiser l’accès à l’IA.

Pour soutenir son programme d’incubation, Cronos Labs dispose de plusieurs partenaires et mentors de premier plan. Parmi eux, on trouve Google Cloud, Amazon Web Services (AWS), Protocol Labs, PeckShield ou Certik. Google Cloud et AWS proposeront des ateliers et des sessions de mentorat liés à l’IA aux projets participants. D’autres partenaires notables sont Hacken et Covalent.

Le Web3, l’IA et l’Importance de la Pratique au-Delà de la Théorie

Ken Timsit avait déclaré lors de sa nomination au poste de directeur général de Cronos :

“Les bonnes idées ont besoin de soutien pour se concrétiser. Le programme d’incubation de Cronos Labs vise à soutenir les idées remarquables des startups dont les innovations ont le potentiel de transformer la façon dont l’IA et les protocoles décentralisés interagissent. Nous sommes impatients de découvrir les concepts développés par les équipes admises dans la troisième cohorte et de leur donner les outils nécessaires pour réussir.”

L’émergence du Web3 et de l’IA représente une évolution significative dans le paysage numérique, offrant une vision d’Internet où les utilisateurs ont un contrôle accru sur leurs données, leurs interactions en ligne et leurs actifs numériques. Cependant, pour que cette technologie puisse véritablement s’intégrer dans la vie quotidienne des gens, il est impératif de développer des applications et des logiciels qui mettent en pratique les principes fondamentaux du Web3.

Cela implique la création d’écosystèmes numériques décentralisés, où la confiance est renforcée par la transparence et la sécurité offerte par la blockchain. Ces applications devraient également offrir des expériences utilisateur intuitives et conviviales, permettant à un large éventail de personnes de comprendre et de profiter des avantages du Web3 et de l’IA sans nécessiter une expertise technique avancée.

De plus, pour que le Web3 devienne véritablement commun, il est essentiel de promouvoir l’interopérabilité entre les applications et les protocoles. Les utilisateurs devraient être en mesure de passer facilement d’une application Web3 à une autre tout en conservant le contrôle de leurs données et de leurs actifs.

Cela nécessite une collaboration entre les développeurs, les entreprises et les régulateurs pour créer des normes et des protocoles communs qui favorisent une adoption généralisée. En fin de compte, le succès du Web3 dépendra non seulement de sa technologie sous-jacente, mais aussi de sa capacité à fournir des solutions pratiques et tangibles aux défis actuels de l’Internet, de manière à rendre cette vision du Web3 accessible à tous et à encourager son adoption à grande échelle.

Source : CoinTelegraph, The Cronicle, Cronos Lab