Accueil Actualités

Les cryptos continuent leur progression en Argentine et au Venezuela

Par Tim Alper
Les cryptos continuent leur progression en Argentine et au Venezuela 101
Source: iStock/Anson_iStock

Les prix des cryptomonnaies sont peut-être en baisse, mais la technologie blockchain, le Bitcoin, et les altcoins tentent toujours de gagner du terrain en Amérique latine.

Les articles argentins continuent de souligner que les citoyens affluent vers le Bitcoin comme alternative au peso qui se déprécie rapidement - un phénomène qui aurait accéléré à la suite des élections primaires du week-end dernier.

Les traders de crypto dans le pays sont toujours obligés de payer une prime pour BTC, et un article a affirmé que certains utilisateurs de crypto en Argentine estiment que “le Bitcoin est meilleur que l’or, l’argent ou tout autre produit”, car il est “plus facile à vendre et à échanger”.

Même le défenseur des cryptos, Andreas Antonopoulos, est intervenu. “À tous mes amis argentins: je suis navré de la crise qui vous touche. Restez fort, vous êtes le peuple le plus résilient que je connaisse”.

Cependant, comme rapporté par Cryptonews.com, certains pensent que les informations sur la fièvre Bitcoin argentine pourraient avoir été exagérées - déclarant que le manque de liquidité a entraîné une hausse des prix des échanges cryptographiques argentins, plutôt que la chute du peso. Comme Alex Krüger, commerçant et économiste, l’a souligné plus tôt cette semaine, la notoriété du Bitcoin en Argentine est extrêmement faible.

Par ailleurs, Dash affirme que le projet qui permet aux acheteurs vénézuéliens de payer leur stationnement dans un centre commercial acceptant cette sa cryptomonnaie a dépasse les paiements en fiat.

Dash déclare qu’"à ce jour, 697 paiements ont été enregistrés depuis le 15 juillet" au Milllenium Mall, dans l'est de Caracas, et que "20% des commerçants du centre commercial ont intégré Dash ou cherchent à le faire".

La société affirme avoir également vu 1 174 achats faits avec Dash “dans les magasins à travers la Colombie et certaines régions du Venezuela”, en utilisant son système de vente depuis la mi-juillet.

Cependant, un article récent indique que malgré les affirmations de Ryan Taylor, PDG de Dashpay, Dash n’est pas vraiment la crypto “la plus utilisée” au Venezuela. En 2018, 80% des marchands du Venezuela auraient accepté Dash, mais les statistiques ont considérablement baissé depuis la première vérification effectuée par Discover Dash, a rapporté Coindesk, sans fournir de chiffres précis.

Et également dans la région, les producteurs de crevettes équatoriens vont rejoindre la révolution alimentaire blockchain. Le média Mispeces News rapporte que les entreprises Songa, Omarsa, Santa Priscila et Promariscos ont rejoint l’IBM Food Trust Platform.

Les opérateurs du projet affirment que cette décision permettra aux clients de “l'Allemagne, l'Espagne, l'Italie, les Pays-Bas, la Grèce, la Chine et les États-Unis” de retracer les produits à base de crevette tout au long du processus d'élevage, de récolte et de conditionnement.

Lire aussi: La réponse de l’Amérique du Sud à la crise économique? Plus de crypto!

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles