Accueil ActualitésActualités Blockchain

Ce géant bancaire commence à commercialiser des services basés sur la blockchain

Par Tim Alper
Ce géant bancaire commence à commercialiser des services basés sur la blockchain 101
Source: iStock/3DSculptor

Shinhan, l'une des plus grandes banques sud-coréennes, a affirmé avoir commencé à adopter la technologie de la blockchain “sérieusement”, affirmant qu'elle avait déjà fourni à quelque 400 employés une formation et des conseils en matière de blockchain et qu'elle commençait déjà à la commercialiser des services basés sur la blockchain.

La banque affirme avoir commencé les transactions de swap de taux d’intérêt (IRS) basées sur la blockchain à la fin du mois dernier, c’est le premier service commercial développé par l’unité Blockchain Lab de la banque. Cette unité a également mené des discussions avec le gouvernement et les organismes de réglementation en vue d'étendre ses opérations commerciales blockchain aux secteurs des échanges étrangers et de l'investissement.

Shinhan aimerait explorer les utilisations potentielles de la technologie blockchain et des cryptomonnaies.

Selon le média Money Today, la banque a également conclu un accord avec Korbit, l’un des plus importants exchanges de cryptomonnaies du pays, qui permettra aux nouveaux titulaires de comptes Korbit d’utiliser des services bancaires sous leur nom réel pour les retraits en won coréens. Auparavant, la banque n’avait autorisé que les titulaires de comptes Korbit existants à utiliser ces services. Plus tôt cette année, le gouvernement a publié des directives imposant aux banques du pays d'autoriser les retraits uniquement via des comptes authentifiés et vérifiés sous un numéro de sécurité sociale.

Shinhan travaille également sur des projets blockchain avec KT, le fournisseur de télécommunications sud-coréen qui affirme avoir développé l'une des plateformes blockchain les plus rapides au monde. La banque avait précédemment manifesté son intérêt pour le développement d'un réseau de chambres fortes pour cryptomonnaies ultra-sûres et conclu des contrats avec des groupes comme Ripple. Sa branche cartes de crédit a conclu un accord avec OmiseGo, une plateforme de paiement basée sur Ethereum.

Le réseau global de Shinhan:

Ce géant bancaire commence à commercialiser des services basés sur la blockchain 102
Source: Shinhan

Ailleurs au pays, l’exchange leader Bithumb a lancé une version bêta d'une plateforme de vote qui permettra à ses utilisateurs de voter pour savoir quelles cryptomonnaies devraient être listées. La bourse a annoncé qu'elle surveillerait la plateforme “24 heures sur 24 pour garantir un vote équitable”, qu’elle interdira les tokens frauduleux et examinera toutes les cryptos nominées pour s'assurer qu'elles sont légitimes.

Dans le même temps, une start-up sud-coréenne blockchain tente de renverser l’interdiction générale sur les ICO en introduisant un recours devant la cour constitutionnelle, rapporte Segye Ilbo. La société Presto, essaye de faire une ICO décentralisée (DICO) et espère convaincre le tribunal de la non-faisabilité de l’interdiction sur les ICO.

Le gouvernement n'a pas encore annoncé s'il avait changé de position sur l'interdiction des ICO suite aux pressions considérables exercées par les groupes d'entreprises, même s'il avait promis qu'il le ferait d'ici la fin du mois de novembre.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles