Accueil Actualités

Piratage de Cryptopia, la suite

Par Sead Fadilpašić
Piratage de Cryptopia, la suite 101
Source: iStock/dszc

Grant Thornton, le liquidateur de l’échange crypto basé en Nouvelle-Zélande Cryptopia, a demandé un redressement provisoire en urgence pour tenter de préserver les données stockées et hébergées sur des serveurs gérés par une entreprise basée en Arizona.

Ils ont également déposé une requête auprès du tribunal des faillites du district sud de New York (SDNY) afin d'obtenir la reconnaissance de la liquidation néo-zélandaise aux États-Unis.

Le redressement provisoire est destiné à préserver les informations de Cryptopia, y compris une base de données SQL contenant toutes les coordonnées des titulaires de comptes et les avoirs individuels en crypto-devises. "Sans ces informations, il sera impossible de faire le lien entre les avoirs individuels et les devises détenues par Cryptopia", a déclaré le président dans une mise à jour publié sur le site de l’entreprise le 27 mai.

Cryptopia a encore des dizaines de millions de dollars d'actifs numériques que les liquidateurs essayent de collecter et de rendre aux titulaires de comptes, mais tous leurs efforts ont échoué jusqu'à présent. Le problème est que les liquidateurs ne peuvent pas déterminer quels titulaires de comptes possèdent quels actifs numériques, car ces informations sont hébergées sur des serveurs gérés par la société de l'Arizona qui met fin à son accord avec la bourse et réclame environ 2 millions de dollars. Le problème est donc que si l’argent n’est pas donné, les données de Cryptopia pourraient être effacées ou perdues.

L’échange de cryptomonnaie néo-zélandais, qui compte plus de 300 000 comptes à travers le monde, a dû déposer une demande de protection contre la faillite américaine après le piratage dévastateur de janvier.
Il a été placé en liquidation il y a deux semaines. Dans l'annonce relative à la FAQ d'il y a dix jours, ils ont déclaré qu'ils ne pouvaient désormais pas restituer les actifs cryptos à leurs clients, ni confirmer si des clients individuels retrouveraient tous leurs actifs.

“Notre objectif est de protéger et de préserver ces avoirs au profit de ceux qui y ont droit”, précise la dernière mise à jour publiée aujourd'hui: “Nous nous attendons à ce que le processus de récupération des données et de détermination prenne au moins quelques mois”.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles