26 janv. 2022 · 5 min read

Le FMI menace le Salvador : réactions de la cryptosphère

Le Fonds monétaire international (FMI) a demandé au Salvador de mettre un frein à la loi entrée en vigueur l'année dernière, qui a fait du Bitcoin (BTC) une monnaie légale. Le président du pays, Nayib Bukele, a répondu par un mème Twitter dédaigneux utilisant des images de la série télévisée "Les Simpsons".

Source: Nayib Bukele / Twitter

Dans un communiqué de presse, le FMI a noté que ses directeurs avaient "exhorté" le Salvador à "réduire la portée de la loi sur le Bitcoin en supprimant son statut de cours légal", ajoutant que "certains directeurs" avaient "également exprimé des inquiétudes quant aux risques associés à l'émission d'obligations adossées à des bitcoins."

Ce dernier point est une référence aux grands projets de Bukele de créer un paradis exempt d'impôts pour les défenseurs internationaux du BTC, nommé Bitcoin City - et de le financer à l'aide d'obligations adossées au BTC. 

Le FMI a également noté qu'il était "nécessaire de mettre en place une réglementation et une surveillance strictes du nouvel écosystème du [portefeuille public Chivo BTC] et du Bitcoin". 

Le Salvador a été largement dépendant du soutien financier du FMI au cours des dernières décennies - et l'organisme pourrait bien suspendre son aide à la nation d'Amérique centrale.

Mais Bukele semble croire que ses nouveaux alliés de la communauté BTC l'aideront à atteindre ce que beaucoup considèrent comme son objectif ultime - le découplage du dollar et de la sphère d'influence de Washington.

Samson Mow, directeur de la stratégie de Blockstream et allié clé de Bukele dans sa campagne d'adoption, a qualifié la déclaration du FMI de "non pertinente".

Il a partagé un extrait d'une interview vidéo où il explique :

"Je ne pense pas que ces organisations comme le FMI et la Banque mondiale soient vraiment pertinentes dans un monde basé sur le Bitcoin. [...] Ils peuvent faire de l'argent à partir de rien. Vous ne pouvez pas faire cela sur un standard Bitcoin".

Le compte Twitter appartenant à Bitcoin Beach - une station balnéaire utilisant les bitcoins depuis plusieurs années, et qui a peut-être inspiré Bukele à adopter une économie BTC à l'échelle nationale - s'est également félicité de la quantité "haussière" de mèmes circulant en faveur du Salvador.

L'opérateur du compte a partagé un mème montrant un cheval hors de contrôle aplatissant une femme qui tentait en vain d'arrêter sa charge - le cheval représentant sans doute le Salvador et la femme le FMI.

Nic Carter, partenaire de Castle Ventures, a prédit :

"Le Bitcoin survivra au FMI".

D'autres, pendant ce temps, ont suggéré que le FMI essayait de fermer la porte de l'écurie après que le cheval se soit déjà enfui.

Certains estiment que Bukele était en train de devenir la bête noire du FMI, une personne sur Twitter ayant utilisé une célèbre scène du film "The Shining" pour illustrer son propos.

Source: MyLegacyKit / Twitter

Par ailleurs, certains ont affirmé que la décision du FMI montre exactement pourquoi Bitcoin est nécessaire. Dennis Porter, l'animateur du podcast Smart People Shit, a affirmé que "le fait que le FMI doive demander au Salvador d'arrêter d'utiliser Bitcoin montre exactement pourquoi cette technologie est si puissante." Si le pays n'obtempère pas, les citoyens "peuvent toujours avoir accès à un rail financier mondial", a-t-il écrit.

Mais tout le monde se semble pas penser que le défi effronté de Bukele au FMI et à Washington est une sage décision.

La podcaster Bitcoin Anita Posch a écrit que les "clés des quelque 1 300 BTC détenus par le Salvador se trouvent chez la société américaine BitGo".

Posch poursuit :

"Les organisations internationales et le gouvernement des États-Unis pourraient forcer BitGo à couper l'accès du Salvador à son coffre de conservation. Qui détient les clés des fonds des Salvadoriens utilisant le portefeuille Chivo ?"

Leo Wandersleb, le fondateur de WalletScrutiny, a abondé dans le même sens, écrivant :

"[Bukele est] en train de titiller l'ours, mais d'après ce que je vois, il dort dans la grotte de l'ours. Je ferais des cauchemars non-stop en étant aussi vulnérable face à une nation hostile."

Certains ont suggéré que cette année, d'autres nations rejoindront le Salvador dans sa campagne d'adoption. Dans son rapport sur les perspectives pour l'année, CoinShares a déclaré que d'autres "Etats dans une situation comparable" observent probablement les avantages économiques qui pourraient résulter de l'adoption du BTC par le Salvador.

En effet, la société a noté que la nation semble maintenant jouer le rôle du canari dans la mine de charbon pour d'autres nations, qui suivent attentivement ses progrès depuis les coulisses.

Les auteurs du rapport ont écrit :

"Si les données du Salvador plus tard cette année montrent des avantages significatifs relatifs à l'inclusion du Bitcoin en tant que monnaie nationale, d'autres pays ne tarderont pas à suivre le mouvement."

_______________________

Suivez nos liens d'affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse 

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi

Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor

Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage ou les masternodes :

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

________________

Voici les sources d’informations qu’on vous propose:

Notre newsletter hebdomadaire gratuite: https://www.getrevue.co/profile/CryptonewsFR

Twitter: https://twitter.com/cryptonews_FR

Telegram: https://t.me/cryptonews_FR

LinkedIn: https://www.linkedin.com/company/11745115