Des citations à comparaître envoyées à des fonds spéculatifs américains traitant avec Binance?

Ruholamin Haqshanas
| 3 min de lecture

Les autorités américaines ont envoyé des citations à comparaître à des fonds spéculatifs américains et à des sociétés de tenue de marché qui traitent avec Binance, l’échange crypto le plus important au monde, leur demandant les dossiers de leurs communications avec l’échange.

Source: AdobeStock / Diego

Selon un article publié samedi par le Washington Post, le bureau du procureur américain du district ouest de Washington, à Seattle, a envoyé des citations à comparaître à des sociétés d’investissement liées à Binance, leur demandant de partager les enregistrements de leurs communications avec la plateforme.

Des experts juridiques auraient déclaré que ces citations à comparaître ne signifiaient pas nécessairement que les autorités étaient susceptibles de porter des accusations contre Binance. 

“Les procureurs discutent toujours d’un éventuel règlement avec Binance et évaluent s’ils ont suffisamment de preuves pour engager des poursuites contre la société”, a écrit le journal.

Les assignations à comparaître font partie d’une enquête plus vaste sur les violations potentielles des lois sur le blanchiment d’argent par le plus grand échange de cryptomonnaies au monde, qui a été rapporté pour la première fois par Bloomberg en juin de l’année dernière. Selon l’article, la SEC examine également si l’ICO (offre initiale de jetons) de Binance pour son BNB en 2017 était une offre de titres non enregistrée.

L’enquête fédérale sur Binance est lancée à un moment où l’industrie de la cryptomonnaie est aux prises avec une position hostile des régulateurs du monde entier. La récente implosion de FTX, qui était autrefois le troisième plus grand échange crypto au monde, a encore exacerbé les inquiétudes concernant les marchés en ligne non réglementés où les actifs numériques sont achetés et vendus.

Le directeur de la stratégie de Binance, Patrick Hillmann, aurait déclaré que l’échange discute quotidiennement avec “pratiquement tous les régulateurs du monde”. Tout en reconnaissant que Binance a eu quelques lacunes dans la coopération et le respect des politiques réglementaires au cours des premières années. Hillmann a aussi déclaré que l’échange était désormais très sérieux au sujet de la conformité. 

“Au cours des deux dernières années, la société a complètement changé de posture. Maintenant que nous avons ces ressources, nous sommes l’une des entités les plus proactives pour identifier, geler et récupérer les fonds [blanchis par des criminels].”

À la mi-décembre, Reuters a rapporté que Changpeng Zhao, PDG de Binance, pourrait également faire face à des accusations de complot de blanchiment d’argent et d’autres violations aux États-Unis. Selon l’article, Binance fait l’objet d’une enquête du DOJ depuis 2018. L’enquête porterait sur la conspiration de blanchiment d’argent, la transmission d’argent sans licence et les violations de sanctions pénales.

Un accord de plaidoyer potentiel aurait été discuté entre les responsables du département de la Justice (DOJ) et les avocats de Binance.

Binance n’est pas le seul grand marché boursier à avoir été accusé de violations des lois sur le blanchiment d’argent. La semaine dernière, Coinbase a accepté de débourser un total de 100 millions de dollars pour régler une plainte relative à “certaines lacunes historiques” dans son travail de conformité réglementaire.

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse 
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada visitez Bitbuy
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous un portefeuille Ledger
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à nos réseaux sociaux: