Licenciements massifs en préparation chez Meta : les entreprises cryptos vont-elles suivre ?

Fredrik Vold
| 4 min de lecture

Meta (Facebook) a rejoint la liste grandissante des entreprises technologiques qui s’engagent dans des procédures de licenciement massif, entraînant la question inévitable de savoir que feront les entreprises cryptos. Selon un article du Wall Street Journal, des “licenciements à grande échelle” devraient avoir lieu chez Meta dès cette semaine. Ces licenciements pourraient être les plus importants d’une récente vague de licenciements dans l’industrie technologique, indique l’article, citant des “personnes familières avec la question.”

Source: iStock/Andrey Bukreev

Ce plan de licenciement prévu par Meta fait suite à une série de licenciements chez Twitter la semaine dernière, où le nouveau propriétaire de la société, Elon Musk, a congédié près de la moitié du personnel de la société.

Twitter comptait environ 7 500 employés avant le rachat par Musk, ce qui signifie qu’environ 3 700 travailleurs ont perdu leur emploi.

Selon les sources du Wall Street Journal, les compressions de personnel à venir chez Meta seront moins importantes en termes de pourcentage que chez Twitter, mais elles seront probablement plus importantes en termes de nombre de travailleurs concernés.

Lors d’une conférence téléphonique sur les résultats le 26 octobre, le PDG de Meta, Mark Zuckerberg, a laissé entendre que des réductions d’effectifs étaient à venir alors que l’entreprise devait concentrer ses investissements sur “un petit nombre de domaines de croissance hautement prioritaires”.

“Cela signifie donc que certaines équipes vont croître de manière significative, mais que la plupart des autres équipes resteront stables ou diminueront au cours de l’année prochaine”, a déclaré Zuckerberg lors de l’appel  :

“Dans l’ensemble, nous prévoyons de terminer l’année 2023 soit, en conservant à peu près la même taille, soit avec une organisation légèrement plus petite que nous le sommes aujourd’hui.”

Le troisième trimestre est loin d’être positif pour les investisseurs de Meta, l’entreprise ayant perdu plus de 3,5 milliards de dollars. Cette perte trimestrielle massive est en grande partie due à des investissements qui n’ont pas encore porté leurs fruits dans sa nouvelle division centrée sur le métavers, connue sous le nom de Reality Labs. Selon le rapport sur les résultats, cette division a perdu à elle seule 3,67 milliards de dollars au cours du trimestre.

Source: TradingView

Les sociétés cryptos vont-elles suivre le mouvement ?

La question qui se pose actuellement dans le secteur crypto est de savoir si cette vague de licenciements affectera également les entreprises de ce secteur. Les deux industries partagent en effet de nombreuses similarités et sont étroitement liées, notamment en ce qui concerne les investisseurs en capital-risque. Les actifs des deux industries se négocient souvent de manière similaire sur les marchés boursiers et cryptos publics.

En outre, les sociétés cryptos sont connues pour être très sensibles au prix des principales cryptomonnaies. Et étant donné que le secteur est encore dans un marché baissier – qui dure maintenant depuis environ un an – il n’est pas inconcevable que des licenciements soient également à l’ordre du jour.

Des licenciements dans au moins trois entreprises jusqu’à présent en novembre

Jusqu’à présent, au moins trois grandes entreprises cryptos ont annoncé des licenciements touchant entre 10 % et 30 % de leur personnel, a rapporté plus tôt dans le mois l’utilisateur Twitter très suivi Wu Blockchain.

Galaxy Digital, la société dirigée par l’ancien banquier d’affaires Mike Novogratz, envisagerait de supprimer “jusqu’à 20 % de ses effectifs”, même si ce chiffre pourrait encore faire l’objet de modifications.

“Nous sommes toujours en train de considérer la structure et la stratégie optimales de l’équipe et nous partagerons nos plans lorsqu’ils seront finalisés”, avait déclaré Michael Wursthorn, porte-parole de Galaxy, dans un commentaire, tout en admettant que l’industrie dans son ensemble “continue de faire face à des vents contraires macroéconomiques.”

Ensuite, l’exchange spécialisé dans les produits dérivés cryptos BitMEX aurait également licencié du personnel récemment, bien que la société ait refusé de révéler exactement quel pourcentage de son personnel a été affecté.

Enfin, Digital Currency Group (DCG), une grande entreprise ayant des filiales dans de nombreux secteurs de l’industrie crypto, aurait supprimé 10 % de ses effectifs dans le cadre d’un processus de restructuration. Les licenciements étaient nécessaires pour se positionner dans sa “prochaine phase de croissance”, aurait déclaré un porte-parole de la firme.

Suivez nos liens d’affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse 
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy
  • Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l’application NordVPN

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuite et à nos réseaux sociaux: