Les banquiers américains s’opposent au dollar numérique estimant qu’il pourrait affaiblir les banques

Fredrik Vold
| 3 min de lecture

Les avantages supposés d’une monnaie numérique de banque centrale (CBDC) aux États-Unis sont “incertains et peu susceptibles d’être réalisés”, et il n’existe aucun argument convaincant en sa faveur, a déclaré l’American Bankers Association (ABA) dans une lettre adressée à la Federal Reserve américaine (FED). La lettre met également en garde contre le fait qu’une CBDC pourrait compromettre le modèle économique des banques.

Source: AdobeStock / vectorfusionart

Dans cette lettre, les banquiers font valoir qu’une CBDC américaine “n’est pas indispensable pour “numériser le dollar”, car le dollar est déjà largement numérique aujourd’hui”. Ils ajoutent qu’une CBDC “recâblerait fondamentalement notre système bancaire et financier” et modifierait la relation entre les citoyens et la FED.

“Le principal obstacle politique au développement, au déploiement et au maintien d’une CBDC dans l’économie réelle est le manque de cas d’utilisation convaincants où une CBDC offre des avantages supérieurs à ceux des autres options existantes”, indique la lettre.

L’ABA a déclaré dans sa lettre que,

“Au fur et à mesure que nous avons évalué les impacts probables de l’émission d’une CBDC, il est devenu clair que les prétendus avantages d’une CBDC sont incertains et peu susceptibles d’être réalisés, tandis que les coûts sont réels et aigus.”

Et elle conclut que,  

“Sur la base de cette analyse, nous ne voyons pas d’arguments convaincants en faveur d’une CBDC aux États-Unis aujourd’hui.”

Par ailleurs, une autre raison essentielle de l’opposition des banquiers au dollar numérique, est qu’il agirait comme un concurrent direct des dépôts bancaires privés et limiterait la disponibilité du crédit tant pour les entreprises que pour les particuliers.

Une CBDC retirerait les dépôts des particuliers des banques privées pour les placer “sur des comptes de la FED”, indique la lettre. À partir de là, les fonds ne peuvent plus être prêtés à l’économie, avertissent les banquiers.

Ils notent que les dépôts des particuliers représentent 71 % du financement des banques aujourd’hui, et affirment que leur suppression “saperait le modèle économique bancaire”.

La lettre de l’ABA fait suite à un document publié en janvier par la FED examinant les avantages et les risques d’une éventuelle CBDC américaine.

Par le passé, le président de la FED, Jerome Powell, a livré des déclarations contradictoires sur la question de savoir si les stablecoins privés pouvaient continuer à coexister avec une CBDC aux États-Unis. Lors d’une audition en janvier de cette année, M. Powell a déclaré que rien n’empêchait leur émission et leur utilisation aux côtés d’une CBDC émise par la FED. 

Cependant, en juillet de l’année dernière, il a déclaré que les États-Unis pourraient supprimer le besoin d’actifs numériques, en particulier de stablecoins, en émettant une CBDC.

“… vous n’auriez pas besoin de stablecoins, vous n’auriez pas besoin de cryptomonnaies si vous aviez une monnaie américaine numérique – je pense que c’est l’un des arguments les plus forts en sa faveur”, a-t-il déclaré à l’époque.

Suivez nos liens d’affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy
  • Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l’application NordVPN

Pour investir dans le minage de cryptomonnaies ou les masternodes:

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuite et à nos réseaux sociaux: