Do Kwon, le cofondateur de Terraform Labs, et son directeur financier sont accusés de falsification au Monténégro

Fredrik Vold
| 2 min de lecture
Source de l’image : Reuters

Do Kwon, le fondateur de Terra, et Han Chang-joon, le directeur financier de Terraform Labs, sont tous deux accusés de faux par les procureurs du Monténégro.

Après avoir été appréhendés dans le pays par la police du Monténégro au mois de mars, les deux hommes sont toujours en garde à vue et les procureurs cherchent à présent à prolonger leur détention.

Bloomberg a été le premier média à annoncer cette nouvelle ce jeudi. Le journal évoque le témoignage d’un fonctionnaire du bureau du procureur de Podgorica, la capitale du Monténégro.

Les accusations de falsification seraient liées au fait que Do Kwon et Han Chang-joon ont utilisé de faux documents de voyage lorsqu’ils ont tenté de quitter le Monténégro en mars.

Selon les autorités locales, les deux hommes ont utilisé de faux passeports costariciens pour tenter d’embarquer sur un vol à destination de Dubaï. Cela a conduit à l’arrestation des deux hommes.

Ces arrestations ont mis fin à une période de six mois de clandestinité pour Do Kwon. Dans des interviews, il a toutefois nié être “en fuite”. Au contraire, il a laissé entendre qu’il devait se cacher des investisseurs mécontents qui risquaient de lui porter préjudice.

Des demandes d’extradition venant des États-Unis et de la Corée du Sud

Les États-Unis et la Corée du Sud ont tous les deux demandé l’extradition de ces deux personnes. La suite à donner à leur cas relève désormais de la compétence d’un juge local.

Le mois dernier, devant la presse, Marko Kovac, le ministre de la Justice du Monténégro a évoqué ces demandes d’extradition. A ce propos, il a déclaré : 

” Nous tiendrons compte de la gravité des crimes, du lieu où ils ont été commis, de l’ordre des demandes, ainsi que de la citoyenneté ” des suspects.

Selon les autorités du Monténégro, Singapour, le pays où Terraform Labs a été fondé, n’a pas encore présenté de demande officielle d’extradition.