Le DOJ aurait retrouvé les auteurs d’un des plus gros hack de l’histoire des cryptomonnaies

Siméon Allegaert
| 3 min de lecture

Le Département de la Justice des États-Unis a inculpé deux ressortissants russes pour le piratage de la plateforme Mt. Gox au cours de l’année 2014, il s’agissait à l’époque de l’un des plus grands vols de l’ensemble du secteur crypto.

Les deux individus, dénommés Alexey Bilyuchenko et Aleksandr Verner, ont obtenu un accès non autorisé aux portefeuilles crypto de la plateforme Mt. Gox aux alentours de septembre 2011, selon les déclarations du Ministère de la Justice qui a donné des détails à propos de cette affaire via un communiqué de presse vendredi dernier.

Piratage de la plateforme Mt. Gox : des fonds dérobés pendant trois ans

Le Ministère a également prononcé la levée des scellés d’un acte d’accusation datant de 2019, grâce auquel on sait désormais que les deux complices ont dérobés près de 647 000 BTC sur une période s’étalant sur un peu plus de trois ans. Cette somme qui représente aujourd’hui plus de 16,91 milliards de dollars, a par la suite été blanchie via diverses opérations et montages financiers incluant l’utilisation de mixeurs crypto et de fausses plateformes de trading.

Le Département de la Justice a fait valoir que Bilyuchenko était également un opérateur de la plateforme d’échange crypto BTC-e, désormais disparue, aux côtés d’Alexander Vinnick, qui avait déjà été accusé d’avoir administré cette dernière pendant plusieurs années. Il a ainsi été mentionné que BTC-e avait préalablement fait l’objet d’une enquête judiciaire, en raison d’une forte suspicion d’un lien potentiel entre la plateforme et le blanchiment des fonds volés sur Mt. Gox.

Alexey Bilyuchenko et Aleksandr Verner sont tous les deux accusés de complot à des fins de blanchiment d’argent, avec en plus, pour le cas de Bilyuchenko, une accusation d’exploitation d’une entreprise de services monétaires sans licence. À noter que les bureaux du ministère de la Justice du district sud de New York et du district nord de Californie ont tous deux engagé des poursuites liées au piratage de Mt. Gox.

Mt. Gox a interrompu ses transactions en février 2014, peu après que le fondateur de Messari, Ryan Selkis, ait publié un document interne suggérant qu’il avait déjà enregistré une ponction de près de 750 000 BTC. Le Département de la Justice a aussi affirmé que Bilyuchenko et d’autres co-conspirateurs ont utilisé un service de courtage de bitcoins anonyme basé à New York pour blanchir des fonds.

Au total, ils ont réussi à déplacer l’équivalent de plus de 6,6 millions de dollars sur des comptes bancaires situés à l’étranger, probablement en Russie même si l’enquête n’a pas été en mesure de déterminer ce point avec précision. De son côté, le service de courtage anonyme précédemment évoqué a aidé à blanchir plus de 300 000 BTC.

Source : Southern District of New York