Le Salvador promulgue sa loi sur le Bitcoin (BTC)

Le Bitcoin (BTC) aura officiellement cours légal au Salvador dans 90 jours seulement, grâce à une "supermajorité" de 62 voix sur 84 en faveur du projet de loi au Congrès salvadorien, selon le président Nayib Bukele.

Source: Adobe/fotofabrika

Le projet de loi a d’ores et déjà été publié dans le Journal officiel, ce qui signifie que le compte à rebours de la promulgation a commencé.

Le texte contient des clauses que de nombreux économistes traditionnels trouveront probablement surprenantes, notamment la disposition selon laquelle "les prix peuvent être exprimés en bitcoins". Les citoyens et les résidents seront également autorisés à payer des impôts en bitcoins, et les transactions en bitcoins "ne seront pas soumises à l'impôt sur les plus-values." Toutefois, à des fins comptables, le dollar américain doit être utilisé comme monnaie de référence officielle.

Les nouvelles relatives au Bitcoin ont dominé les médias du pays, avec de multiples articles en première page dans les principaux journaux tels que ElSalvador.com (qui publie le journal imprimé le plus vendu, El Diario de Hoy).

Malgré l’enthousiasme de Bukele, il semble que de nombreuses personnes au pouvoir ne soient pas encore prêtes pour la révolution BTC.

ElSalvador.com cite le directeur de la Banque centrale, Douglas Rodríguez, qui a déclaré :

"La volatilité du Bitcoin est assez élevée, mais c'est également le cas avec le dollar. Même les devises les plus importantes connaissent la volatilité. [Les prix] peuvent baisser ou ils peuvent monter, ils ne vont pas nécessairement stagner."

Le BTC s'échange actuellement autour de 34 500 dollars et a progressé de près de 4% en une journée, réduisant ses pertes hebdomadaires à 6,5%. C'est la cryptomonnaie la plus performante aujourd'hui parmi les 10 premières par capitalisation boursière.

Par ailleurs, l'économiste et ancien président de la Banque centrale, Oscar Cabrera, a été cité par le même média déclarant que "vouloir adopter le Bitcoin comme monnaie légale ne fait que générer de l'incertitude", car il n'est "pas clair si cette mesure "sera soutenue par la Banque centrale."

M. Cabrera a ajouté que le calendrier de la nouvelle loi a également été mal évalué, car le pays est actuellement "en négociation avec le Fonds monétaire international (FMI)."

Il conclut :

"Les cryptomonnaies comportent de nombreux risques et beaucoup sont de nature frauduleuse. Elles sont également très volatiles et risquées. Et aucun régulateur financier ou procureur ne [comprend pleinement] les cryptomonnaies."

Un autre économiste a déclaré que la crypto ne montrait aucune preuve de la conservation de sa valeur dans le temps et a déploré le fait qu'elle ne puisse pas être policée par les régulateurs financiers.

Par ailleurs, plusieurs députés de l'opposition ont exprimé leur inquiétude : l'ancien candidat à la présidence Rodrigo Ávila, du parti ARENA, affirme que le gouvernement devrait "écouter les cyber-experts", car la nouvelle loi précise que tout résident du pays qui possède un ordinateur ou un téléphone est obligé d'accepter les bitcoins pour toute transaction.

Un autre député de l'opposition a affirmé que le Congrès aurait dû disposer de plus de temps pour étudier le projet de loi - surtout si l'on considère que des accusations de blanchiment d'argent ont entaché la cryptomonnaie dans le passé - et qu'aucun autre pays au monde n'a jamais adopté une loi de ce type.

Mais Bukele ne semble pas se préoccuper de ces questions, d'autant plus que son parti Nuevas Ideas (Nouvelles idées) a récemment remporté une victoire écrasante aux élections législatives.

Un certain nombre de députés de Nuevas Ideas se sont prononcés en faveur du projet de loi, l'un d'entre eux affirmant que les problèmes de blanchiment d'argent étaient beaucoup plus pressants avec l'argent liquide qu'avec les cryptomonnaies.

Bukele, quant à lui, semble décidé à courtiser la communauté crypto mondiale - et veut encourager les entreprises à s'installer dans le pays. Il a participé à une session en direct sur Twitter aujourd'hui, à laquelle ont assisté plus de 20 000 participants, dont des politiciens, des banquiers, des diplomates, des investisseurs et d'autres, pour répondre aux questions sur son nouveau projet de loi et ses politiques. À la question de savoir s'il pensait que d'autres pays suivraient son exemple, il a répondu :

"Il est probable que cela créera un effet domino. [...] Je sais que nous faisons ce qu'il faut. [...] Nous allons voir beaucoup de pays changer à cause [du projet de loi] et l'avenir sera probablement meilleur."

Le plan du président implique la création d'un trust au sein du Banco de Desarrollo de El Salvador (Bandesal) pour permettre la "convertibilité automatique et instantanée du Bitcoin en USD."

ElSalvador.com a écrit que Bandesal deviendrait, en fait, un "bureau de change" sanctionné par l'État pour les transactions BTC-USD.

Cette confiance aidera le gouvernement, selon les termes du projet de loi, à "fournir des alternatives qui permettent à l'utilisateur d'effectuer des transactions en Bitcoin et d'avoir une convertibilité automatique et instantanée du Bitcoin en USD s'il le souhaite."

Le projet de loi engage également l'État à "promouvoir la formation et les mécanismes nécessaires pour que la population puisse accéder aux transactions en bitcoin."

Il a déclaré aux participants à la session en direct que, bien que l'État ne détienne pas encore de BTC, il espère constituer bientôt un stock de BTC d'une valeur de 150 millions de dollars. À ce stade, BTC ne sera pas ajouté aux réserves du pays, mais, selon le président, les choses "évoluent très vite" maintenant.

Cependant, le président a surtout affirmé vouloir "habituer les gens à penser en unités de Bitcoin et moins en dollars".

Il a ajouté que les citoyens seraient libres d'utiliser les portefeuilles de leur choix, et qu'il ne chercherait pas à imposer un fournisseur officiel à la nation - bien qu'une "option" gouvernementale (développée par Strike, une société de paiements en bitcoins alimentée par le Lightning Network) soit disponible.

Le président a déclaré :

"L'inclusion financière va nécessiter un certain investissement de la part du gouvernement, ce que nous allons faire."

Bukele a également évoqué la possibilité pour l'État de se lancer dans l'industrie du minage, d'autant plus que son gouvernement dispose des projets pour mieux utiliser les sources d'énergie propres et géothermiques.

Nic Carter, un associé de Castle Island Ventures qui a animé la session en direct, a établi un parallèle avec le système économique ambitieux mais finalement condamné de Bretton Woods, qui s'est effondré au début des années 1970.

Ailleurs sur Twitter, les réactions ont été nombreuses et directes, avec d'éminents investisseurs et négociants en cryptomonnaies comme @Iamnomad et @WhalePanda donnant leur avis sur les développements.

Le premier a noté :

"Un État-nation acceptant le [BTC] comme monnaie légale, ayant des lois dans tout le pays mandatées pour soutenir l'adoption et fournir l'infrastructure nécessaire, est un gigantesque pas en avant."

Quant au second, il a fait remarquer (avec pertinence) que M. Bukele pourrait bientôt avoir à défendre la position de son gouvernement devant un public très différent.

____

Voici le texte complet de la loi :

L'ASSEMBLÉE LÉGISLATIVE DE LA RÉPUBLIQUE D'EL SALVADOR

CONSIDÉRANT :

  • Que conformément à l'article 102 de la Constitution de la République, l'État a l'obligation de promouvoir et de protéger l'entreprise privée, générant les conditions nécessaires pour accroître la richesse nationale au profit du plus grand nombre d'habitants.
  • Qu'en vertu du décret législatif № 201, publié au Journal officiel numéro 241, volume 349, du 22 décembre 2000, le dollar des États-Unis a été adopté comme monnaie légale.
  • Qu'environ soixante-dix pour cent de la population n'a pas accès aux services financiers traditionnels.
  • Que l'État a l'obligation de faciliter l'inclusion financière de ses citoyens afin de mieux garantir leurs droits.
  • Que pour promouvoir la croissance économique de la nation, il est nécessaire d'autoriser la circulation d'une monnaie numérique dont la valeur répond exclusivement aux critères du marché libre, afin d'accroître la richesse nationale au profit du plus grand nombre d'habitants.
  • Que selon les considérations précédentes, il est indispensable d'édicter les règles de base qui régiront le cours légal du bitcoin.

PAR CONSÉQUENT,

DÉCIDE ce qui suit :

LOI SUR LE BITCOIN

CHAPITRE I
DISPOSITIONS GÉNÉRALES

Art. 1. La présente loi a pour objet de réglementer le bitcoin en tant que monnaie légale à pouvoir libératoire, illimité dans toute transaction, et à tout titre que les personnes physiques ou morales, publiques ou privées, demandent à réaliser.

Ce qui est mentionné à l'alinéa précédent ne fait pas obstacle à l'application de la loi sur l'intégration monétaire.

Art. 2. Le taux de change entre le bitcoin et le dollar américain, ci-après USD, sera librement établi par le marché.

Art. 3. Les prix peuvent être exprimés en bitcoins.

Art. 4. Les contributions fiscales peuvent être payées en bitcoins.

Art. 5. Les échanges en bitcoin ne seront pas soumis à l'impôt sur les plus-values, comme toute monnaie légale.

Art. 6. Pour les besoins de la comptabilité, l'USD sera utilisé comme monnaie de référence.

Art. 7. Tout agent économique doit accepter le bitcoin en paiement lorsqu'il lui est proposé par celui qui acquiert un bien ou un service.

Art. 8. Sans préjudice des actions du secteur privé, l'État fournira des alternatives permettant à l'utilisateur d'effectuer des transactions en bitcoin et d'avoir une convertibilité automatique et instantanée du bitcoin en USD s'il le souhaite. En outre, l'État favorisera la formation et les mécanismes nécessaires pour que la population puisse accéder aux transactions en bitcoin.

Art. 9. Les limites et le fonctionnement des alternatives de conversion automatique et instantanée du bitcoin en USD prévues par l'État seront précisées dans le Règlement pris à cet effet.

Art. 10. Le pouvoir exécutif créera la structure institutionnelle nécessaire à l'application de la présente loi.

DISPOSITIONS FINALES ET TRANSITOIRES

Art. 11. La Banque Centrale de Réserve et la Surintendance du Système Financier émettront les règlements correspondants dans le délai mentionné à l'article 16 de la présente loi.

Art. 12. Sont exclus de l'obligation exprimée à l'art. 7 de la présente loi ceux qui, par un fait évident et notoire, n'ont pas accès aux technologies leur permettant d'effectuer des transactions en bitcoins. L'Etat favorisera la formation et les mécanismes nécessaires pour que la population puisse accéder aux transactions en bitcoins.

Art. 13. Toutes les obligations en monnaie exprimée en USD, existant avant la date d'entrée en vigueur de la présente loi, peuvent être payées en bitcoins.

Art. 14. Avant l'entrée en vigueur de la présente loi, l'État garantira, par la création d'un trust auprès de la Banco de Desarrollo de El Salvador (BANDESAL), la convertibilité automatique et instantanée du bitcoin en USD nécessaire aux alternatives fournies par l'État mentionnées à l'art. 8.

Art. 15. Cette loi aura un caractère spécial dans son application concernant les autres lois qui réglementent la matière, abrogeant toute disposition qui la contredit.

Art. 16. Le présent décret entrera en vigueur quatre-vingt-dix jours après sa publication au Journal Officiel.

_____

Autres réactions:

________

Suivez nos liens d'affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi

Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor

Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage ou les masternodes:

Pour accumuler des cryptos en jouant:

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Si vous voulez en apprendre plus sur le Bitcoin et l’investissement dans les cryptomonnaies, voici deux livres parfaits: “Comprendre Bitcoin en 2h" et “Investir dans Bitcoin".

Regardez la dernière vidéo “Les 5 actus cryptos de la semaine”:

________________

Voici les sources d’informations qu’on vous propose:
Notre newsletter hebdomadaire gratuite: https://www.getrevue.co/profile/CryptonewsFR
Notre podcast audio: https://www.buzzsprout.com/1111262
Notre chaîne YouTube: https://www.youtube.com/channel/UCEu7E2wqP3t3QzAWTWF9weg
Twitter: https://twitter.com/cryptonews_FR
Instagram: https://www.instagram.com/fr_cryptonews
Facebook: https://www.facebook.com/cryptonewsFR
Telegram: https://t.me/cryptonews_FR

_________