. 2 min read

Les exchanges de crypto sud-coréens devront avoir au minimum 2,3 millions de dollars de côté

Selon la Korea Federation of Banks (KFB), les plateformes de trading crypto sud-coréennes devront conserver au moins 3 milliards de wons (soit l’équivalent de 2,3 millions de dollars) de réserves sur des comptes bancaires à partir du mois de septembre 2023. Cette nouvelle mesure intervient alors que le pays renforce la surveillance des différents acteurs appartenant à l’industrie crypto en raison de plusieurs incidents ces derniers mois.

Une nouvelle législation pour encadrer le secteur crypto en Corée du Sud

Les principales plateformes d’échange coréennes, dont les célèbres Upbit et Bithumb, sont actuellement en passe de se conformer aux nouvelles exigences énoncées dans les lignes directrices publiées dans le courant du mois de juillet par la Korea Federation of Banks (KFB), a rapporté aujourd’hui le média local News1.

Dans les directives intitulées “Virtual Asset Real-Name Account Operation Guidelines“, l’association bancaire sud-coréenne a demandé aux plateformes de trading crypto de mettre de côté au moins 3 milliards de wons ou l’équivalent de 30 % de leurs dépôts quotidiens moyens dans des réserves bancaires. 

Cela afin que ces dernières puissent être en mesure d’assumer leur responsabilité financière pour les dommages causés aux utilisateurs si un événement à risque devait se produire. À noter que la taille de ces fonds sera plafonnée à 20 milliards de wons selon les directives.

Au début du mois de juin 2023, les législateurs sud-coréens ont adopté un ensemble de lois visant à mieux protéger les investisseurs de l’écosystème crypto. La nouvelle législation, composée de 19 projets de loi concernant les crypto-actifs et l’utilisation des technologies blockchain dans le pays, donne à la Commission des services financiers et à la Banque de Corée le pouvoir de superviser à la fois les différents opérateurs crypto mais également les dépositaires d’actifs.

Source : Xangle

En outre, il apparait comme important de préciser que le nouveau projet de loi permet aussi aux autorités compétentes d’appliquer des pénalités financières importantes en cas d’opérations déloyales ou frauduleuses en lien avec les actifs virtuels. Ces dernières exigeront notamment des entreprises qui émettent des cryptomonnaies que celles-ci divulguent en détail l’ensemble des caractéristiques de leurs jetons auprès des autorités.

Les autorités sud-coréennes ont récemment annoncé qu’elles allaient se mobiliser pour soutenir les efforts de mise en conformité des prestataires de services d’actifs virtuels, cela afin de faire face à l’essor des activités illégales sur le marché crypto

Pour rappel, Jinwook Shin, le directeur général de la plateforme d’échange Bitsonic, a été arrêté par la police le lundi 7 août à la suite d’une enquête pour des manipulations frauduleuses. L’entrepreneur sud-coréen aurait détourné l’équivalent de 10 milliards de wons (soit 7,5 millions de dollars) à ses anciens utilisateurs.

Source : The Block