Accueil ActualitésActualités Bitcoin

Le "minage exclusif" de cryptomonnaies: pour le blanchiment et l'évasion fiscale?

Par Sead Fadilpašić
Le "minage exclusif" de cryptomonnaies: pour le blanchiment et l'évasion fiscale? 101
Source: Adobe/Galina_lya

Les mineurs de cryptos sont incités à garder leurs transactions secrètes, a spécifié un récent document, avertissant que le minage appelé "exclusif" leur permet de le faire mais qu'il peut également être utilisé pour faire de l'évasion fiscale et du blanchiment d'argent.

"Les auteurs du document observent que les nœuds de la blockchain ne sont pas une incitation à transmettre les nouvelles transactions à leurs pairs. En fait, les mineurs sont incités à faire le contraire et à garder les transactions secrètes dans l'espoir d'être les seuls à pouvoir gagner les frais de transaction associés", ont déclaré dans un article le Dr Elias Strehle du Blockchain Research Lab et Lennar Ante de l'Université de Hambourg.

Après une nouvelle transaction blockchain, "l'étape suivante consiste généralement à en informer les mineurs en propageant via le réseau P2P blockchain" - mais il existe "une alternative involontaire à la propagation pair à pair", selon eux, appelée "minage exclusif".

Le minage exclusif fonctionne grâce à une "collusion entre un initiateur d’une transaction et un seul mineur (ou pool minier)", par laquelle cet initiateur envoie une transaction par un canal privé en dehors de la blockchain directement à ce mineur ou pool minier, et non par le biais du réseau P2P. De cette façon, le mineur obtient le droit exclusif de confirmer cette transaction et de percevoir la récompense. Une fois confirmée, la transaction est ajoutée à la blockchain comme n'importe quelle autre, et c'est alors que d'autres personnes en prennent connaissance.

Selon le document, il y a trois motivations possibles derrière le minage exclusif: réduire la volatilité des coûts de transaction ; cacher les transactions non confirmées du réseau pour empêcher le "frontrunning" ; et camoufler les transferts de richesse comme des coûts de transaction pour éviter de payer de l’impôt ou blanchir l'argent.

"Comme les coûts de transaction représentent un revenu régulier pour les mineurs, des coûts de transaction sensiblement plus élevés pourraient être utilisés pour blanchir de l'argent en étant de connivence avec un mineur", indique le document. Tous les fonds de l'initiateur peuvent être transmis au mineur via les frais de transaction, le mineur les déclare avec les frais "propres" comme revenu régulier, et les échange ensuite pour du fiat sur des échanges cryptos.

"Si Bitcoin et Ethereum sont actuellement les plus appropriés à cet égard, ils sont également les deux blockchain où il est le plus difficile de miner des blocs à intervalles réguliers. Les criminels peuvent considérer les petites blockchain comme des véhicules plus appropriés pour le blanchiment d'argent ou l'évasion fiscale via avec le minage exclusif", indique le document.

_________________________________

Suivez nos liens d'affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies; Zone SEPA Europe et citoyens français:

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada:

Pour acheter des cryptomonnaies à travers le monde:

Pour investir dans le minage ou les masternodes:

Pour transiger vos cryptos de façon anonyme:

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins:

Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies:

Pour accumuler des cryptos en jouant:

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

________________

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles